Articles avec #la traversee des pyrenees tag

Publié le 7 Août 2015

La traversée des Pyrénées 2015.

Les cols : Volet 2 (sur 2)

Etape 4 : Boutx (col de Menté) – Foix : 123 km

Départ au sommet du col de Menté, longue descente et nous attaquons le col de Portet d'Aspet . Ce col ne fait que 4,4 km mais il fait mal aux jambes, nous sommes au quatrième jour, nous avons une pente moyenne de 9,6 % et des pentes à + 13 %.

Dans la matinée, nous passons aussi le col de Portech, 8,5 km avec une pente moyenne de 5,12 %, çà se monte bien.

Au ravitaillement de midi, un cycliste du coin vient nous voir et nous lui racontons notre périple. Avant de repartir, quand je lui annonce que nous devons monter le col de la Crouzette coté Biert, il nous met en garde et nous disant que la pente est terrible de ce coté là. Selon lui qui connaît bien la région, il y a des pentes à 20 % sur plusieurs kilomètres… Cà nous paraît à peine croyable ! Il nous propose de faire demi tour sur 10 km et de monter le col coté Rivèrenert. Le col fait 12 km au lieu des 8,4 km prévu et est beaucoup moins pentu sauf dans les 3 derniers kilomètres.

Nous décidons donc d'écouter ce cycliste et de faire demi-tour. J'aurais quand même bien aimé vérifier ses dires…

Les femmes y sont passées et la pente annonçait seulement 13 % moyen… certainement avec des passages à +18 % !

Nous avons passé le col de la Crouzette coté Revèrenert à notre rythme, le paysage au sommet est exceptionnel.

Le col de Portel ensuite est dans le prolongement du col de la Crouzette, sans descente entre les deux mais il ne fait que 3,5 km à 5,17 % moyen.

Nous sommes au complet pour aborder les 30 km de descente vers Foix.

Col de Portet d'Aspet (Yannick)

Col de Portet d'Aspet (Yannick)

Col de Portet d'Aspet (Patrice).

Col de Portet d'Aspet (Patrice).

Col de Portet d'Aspet.

Col de Portet d'Aspet.

Col de Portet d'Aspet.

Col de Portet d'Aspet.

Col de Portech.

Col de Portech.

Col de Portech ( Philippe, Philippe et Frédéric).

Col de Portech ( Philippe, Philippe et Frédéric).

Col de Portech (Yannick).

Col de Portech (Yannick).

Col de Portech (Patrice).

Col de Portech (Patrice).

Col de la Crouzette (Philippe).

Col de la Crouzette (Philippe).

Col de la Crouzette (Yannick).

Col de la Crouzette (Yannick).

Col de la Crouzette (Yannick).

Col de la Crouzette (Yannick).

Col de la Crouzette.

Col de la Crouzette.

Col de la Crouzette.

Col de la Crouzette.

Col de Portel (Philippe).

Col de Portel (Philippe).

Col de Portel (Philippe).

Col de Portel (Philippe).

Col de Portel (Yannick).

Col de Portel (Yannick).

Etape 5 : Foix – Tuchan : 133 km

Le départ est mouvementé, il pleut et nous avons raté la route départementale D1 pour rejoindre Lavelanet, nous sommes donc sur la voie à grande circulation la D117 durant 25 km. Tout rentre dans l'ordre à Lavenalet. Nous arrivons au col de Babourade avant Puivert, 8 km de montée avec une pente douce à 2,56 % moyen et des pentes à 7 %. Nous passons tranquillement.

Après Puivert, nous abordons le col de Tougnets, 5 km avec des pentes à 5 %.

L'après-midi, après le ravitaillement de Rennes les Bains, nous montons le col de Linas direction Bugarach, longue montée de 19 km avec une pente douce, le coin est vraiment sympa, des châteaux partout, dommage le temps n'est pas beau et on ne voit pas loin.

Descente vers Cucugnan où l'on aperçoit le magnifique château de Peyrepertuse. Encore un petit col de 3 km, le col de Grès à 3 % et une belle montée de 2,5 km pour se rendre au gîte de Tuchan. On termine tous trempés.

Col de Linas.

Col de Linas.

Col de Linas (les deux Philippe).

Col de Linas (les deux Philippe).

Col de Linas (Yannick et Patrice).

Col de Linas (Yannick et Patrice).

Col de Linas (Yannick et Patrice).

Col de Linas (Yannick et Patrice).

Col de Linas (Yannick et Patrice).

Col de Linas (Yannick et Patrice).

Etape 6 : Tuchan – St Maurice : 166 km

La journée s'annonce belle dans l'Aude. Nous traversons les Corbières avec le soleil.

Le premier col est au bout de 75 km, le col de Ste Colombe dans l'Hérault fait 13,4 km à 4 %. Au sommet on s'arrête un petit moment discuter avec 2 cyclistes irlandais à la retraite qui ont une maison dans la région, ils connaissent Sean Kelly, on est bien, il fait beau.

Nous avons ensuite une très belle descente rapide direction le ravitaillement de St Pons de Thomières . On roule très vite, on se croit en course comme s'il y avait une grosse prime au premier à St Pons…

L'après-midi, on attaque au pied du col de la Baraque dans l'Hérault, 15,2 km sous la chaleur avec une pente moyenne de 4,23 %, le début est assez pentu à la sortie de St Pons de Thomières.

Nous sommes dans le haut Languedoc et les vues sont magnifiques.

Après 120 km il commence à pleuvoir et on aborde le col de Piquotalen dans le Tarn, un long et interminable col de 14,2 km, heureusement la pente est régulière et douce.

Une petite descente de 4 km et nous voici dans le dernier col de notre périple, le col de Sié dans le Tarn, 2,6 km à 7,5 % moyen. Il nous reste 25 km de faux plat et descente, la route est sèche pour rejoindre l'arrivée finale à St Maurice dans l'Aveyron.

Col de Ste Colombe (Frédéric).

Col de Ste Colombe (Frédéric).

Col de Ste Colombe (les deux Philippe).

Col de Ste Colombe (les deux Philippe).

Col de la Baraque (les deux Philippe).

Col de la Baraque (les deux Philippe).

Col de la Baraque (Yannick).

Col de la Baraque (Yannick).

Col de Sié (Les deux Philippe).

Col de Sié (Les deux Philippe).

Col de Sié (Yannick).

Col de Sié (Yannick).

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe

Publié dans #La traversée des Pyrénées

Repost0

Publié le 6 Août 2015

La traversée des Pyrénées 2015.

Les cols : volet 1 (sur 2).

Etape 1 : Ciboure – Saint Engrâce : 136 km

Les 3 premiers cols, St Ignace, Puerto de Otsonde et Ispéguy ont été passés assez facilement dans la matinée.

L'après-midi, 10 kilomètres de mise en jambe après St Jean le Vieux et là commence l'enfer, un sacré chantier … nous avons 90 km au compteur depuis le matin et nous sommes au pied du col de Burdincurutchéta, et dès le début nous avons 5 km à 11 % de pente moyenne et des passages à 13,5 % et en plus sous un soleil de plomb ! Ensuite les 4 derniers kilomètres sont un peu moins pentus. Ce col nous a marqué. Le paysage des cols d'Iraty est sublime.

Après une belle descente, Philippe et moi avons terminé l'étape par le col de Bagarguy, 6,4 km avec des pentes max à 8 %, cela semblait plat par rapport au Burdincurutchéta…

Col de St Ignace (Philippe et Patrice)..

Col de St Ignace (Philippe et Patrice)..

Col de St Ignace (Patrice et Yannick).

Col de St Ignace (Patrice et Yannick).

Col d'Ispéguy (Frédéric).

Col d'Ispéguy (Frédéric).

Beau col d'Ispéguy (Yannick et Fred qui a fait demi-tour).

Beau col d'Ispéguy (Yannick et Fred qui a fait demi-tour).

Col d'Ispéguy (Yannick et Fred).

Col d'Ispéguy (Yannick et Fred).

Col d'Ispéguy (Philippe).

Col d'Ispéguy (Philippe).

Col d'Ispéguy avec un beau ciel bleu (Philippe et Patrice).

Col d'Ispéguy avec un beau ciel bleu (Philippe et Patrice).

Col de Burdincurutchéta (Frédéric).

Col de Burdincurutchéta (Frédéric).

Col de Burdincurutchéta (départ de Laurence).

Col de Burdincurutchéta (départ de Laurence).

Col de Burdincurutchéta (Lapin).

Col de Burdincurutchéta (Lapin).

Col de Burdincurutchéta (Philippe).

Col de Burdincurutchéta (Philippe).

Col de Bagargui (Lapin).

Col de Bagargui (Lapin).

Col de Bagargui (Philippe).

Col de Bagargui (Philippe).

Col de Bagargui, station d'Iraty (Philippe).

Col de Bagargui, station d'Iraty (Philippe).

Etape 2 : Sainte Engrâce – Luz Saint Sauveur : 143 km

Nous démarrons au pied du col de Soudet, 10 km avec des pentes à 10,5 %, c'est dur mais en début de journée çà passe bien. Les 4,5 km du col d'Ichère ensuite ne posent pas de problème.

Nous avons fait près de 50 kilomètres quand nous arrivons au pied du col de Marie Blanque, 9,5 km de montée avec une pente moyenne annoncée à 7,6 %. Nous montons au début avec des pentes à 4-5 % durant plusieurs kilomètres, on s'attend donc à ce que la fin soit difficile. Effectivement, le calvaire commence à 3 kilomètres du sommet, 1 kilomètre à 13 % moyen, 1 km à 11 % moyen et le dernier kilomètre à 12 % moyen et des passages à 15 %. On se souviendra de ce col.

L'après-midi, Philippe et moi, nous avons monté le col de l'Aubisque, 16,6 km et dans le brouillard sur les derniers kilomètres. Il nous parait long car nous ne voyons pas la montagne, Andy et Hélène sur leur moto nous encouragent. Petite descente sous les tunnels et nous avons la courte montée du col de Soulor, 2,5 km, puis longue descente vers Argelès Gazost et le long faux-plat pour rejoindre l'arrivée à Luz-Saint-Sauveur.

Col de Soudet (Frédéric).

Col de Soudet (Frédéric).

Col de Soudet (Philippe).

Col de Soudet (Philippe).

Col de Soudet (Yannick et Philippe).

Col de Soudet (Yannick et Philippe).

Col d'Ichère (Patrice).

Col d'Ichère (Patrice).

Col d'Ichère (Patrice).

Col d'Ichère (Patrice).

Col d'Ichère (Philippe et Patrice).

Col d'Ichère (Philippe et Patrice).

Col de Marie Blanque (Philippe).

Col de Marie Blanque (Philippe).

Col de Marie Blanque (Lapin).

Col de Marie Blanque (Lapin).

Col de Marie Blanque (Philippe).

Col de Marie Blanque (Philippe).

Col de Marie Blanque (Patrice et Yannick).

Col de Marie Blanque (Patrice et Yannick).

Col d'Aubisque (Lapin).

Col d'Aubisque (Lapin).

Col d'Aubisque (Philippe).

Col d'Aubisque (Philippe).

Col de Soulor (les deux Philippe).

Col de Soulor (les deux Philippe).

Etape 3 : Luz Saint Sauveur – Boutx (col de Menté) : 126 km

Nous démarrons au pied du Tourmalet, 19 km de montée, c'est dur mais cela se passe bien, nous avons un ciel découvert, le paysage est magnifique, Jérôme nous accompagne, il y a de nombreux cyclistes, des parapentistes, des vaches, des photographes, des lamas… çà nous a occupé durant la montée. On s'est régalé dans la longue descente vers Ste Marie de Campan.

A Payolle , nous attaquons sérieusement le col d'Aspin, 5 km assez raide puis longue descente vers Arreau.

L'après-midi, nous arrivons au col de Peyresourde, 10 km de montée à 6,6 % de dénivelé moyen et des passages à 10 %. Il fait très beau et la pente est régulière, nous avons pris chacun notre rythme.

Ensuite grande et très belle descente jusqu'à Bagnères de Luchon, nous avons décidé d'éviter le col de Portillon, nous avons donc 20 km de plat avant d'attaquer la montée finale du col de Menté. 9,3 km à 9,13 % moyen et des passages à 11 %, au pied nous avons 117 kilomètres dans les jambes et il fait toujours très chaud !

Col de Tourmalet (Frédéric).

Col de Tourmalet (Frédéric).

Col de Tourmalet (Philippe).

Col de Tourmalet (Philippe).

Col de Tourmalet (Philippe et Jérôme).

Col de Tourmalet (Philippe et Jérôme).

Col de Tourmalet (Patrice).

Col de Tourmalet (Patrice).

Col de Tourmalet (Yannick).

Col de Tourmalet (Yannick).

Col de Tourmalet (Yannick).

Col de Tourmalet (Yannick).

Col de Tourmalet (Parapente).

Col de Tourmalet (Parapente).

Col de Tourmalet (Paysage).

Col de Tourmalet (Paysage).

Col de Tourmalet (Jérôme).

Col de Tourmalet (Jérôme).

Col de Tourmalet (Les deux Philippe).

Col de Tourmalet (Les deux Philippe).

Col de Tourmalet (Paysage).

Col de Tourmalet (Paysage).

Col de Tourmalet (Paysage).

Col de Tourmalet (Paysage).

Col d'Aspin (Frédéric).

Col d'Aspin (Frédéric).

Col d'Aspin (Philippe).

Col d'Aspin (Philippe).

Col d'Aspin (Philippe).

Col d'Aspin (Philippe).

Col d'Aspin (Patrice).

Col d'Aspin (Patrice).

Col d'Aspin (Yannick).

Col d'Aspin (Yannick).

Col d'Aspin (Paysage).

Col d'Aspin (Paysage).

Col d'Aspin (avant la descente).

Col d'Aspin (avant la descente).

Col de Peyresourde (Philippe).

Col de Peyresourde (Philippe).

Col de Peyresourde (Patrice).

Col de Peyresourde (Patrice).

Col de Peyresourde (Yannick).

Col de Peyresourde (Yannick).

Col de Peyresourde (Borne).

Col de Peyresourde (Borne).

Col de Peyresourde (Philippe).

Col de Peyresourde (Philippe).

Col de Peyresourde (Patrice et Philippe).

Col de Peyresourde (Patrice et Philippe).

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe

Publié dans #La traversée des Pyrénées

Repost0

Publié le 5 Août 2015

La traversée des Pyrénées 2015.

Les Pauses :

Durant ce périple, nous nous arrêtions en haut des cols pour s'attendre et mettre un coupe vent pour attaquer les descentes mais çà ne trainait en général pas longtemps. D'autres arrêts plus importants intervenaient le long du parcours, comme pour les ravitaillements, stèles...

Voici les photos de ces pauses, il ne manque que le ravitaillement de Arreau lors de la 3ème étape.

Réglage de la selle pour Frédéric au pied du col de St Ignace.

Réglage de la selle pour Frédéric au pied du col de St Ignace.

Ravitaillement à St Jean Pied de Port.

Ravitaillement à St Jean Pied de Port.

Bloqué par une péna à St Jean le Vieux.

Bloqué par une péna à St Jean le Vieux.

Ravitaillement à Laruns.

Ravitaillement à Laruns.

Stèle Octave Lapize au sommet du Tourmalet, il a été le premier coureur cycliste à franchir le col lors de l'étape du tour de France Luchon-Bayonne le 21 juillet 1910.

Stèle Octave Lapize au sommet du Tourmalet, il a été le premier coureur cycliste à franchir le col lors de l'étape du tour de France Luchon-Bayonne le 21 juillet 1910.

Stèle Eugène Christophe à Ste Marie de Campan, le 9 juillet 1913, étape Bayonne-Luchon 326km, en tête du tour de France, il répare sa fourche cassée à la forge après avoir parcouru 10 km à pied.

Stèle Eugène Christophe à Ste Marie de Campan, le 9 juillet 1913, étape Bayonne-Luchon 326km, en tête du tour de France, il répare sa fourche cassée à la forge après avoir parcouru 10 km à pied.

Stèle Luis Ocana à 3 km du sommet du col de Menté. Le lundi 12 juillet 1971, Luis Ocana, maillot jaune, sous un orage d'apocalypse abandonnait tous ses espoirs contre ce rocher.

Stèle Luis Ocana à 3 km du sommet du col de Menté. Le lundi 12 juillet 1971, Luis Ocana, maillot jaune, sous un orage d'apocalypse abandonnait tous ses espoirs contre ce rocher.

Le virage où Luis Ocana a quitté la route en 1971.

Le virage où Luis Ocana a quitté la route en 1971.

Stèle Serge Lapébie au sommet du col de Menté. La Route du Sud à Serge Lapébie 1948-1991.

Stèle Serge Lapébie au sommet du col de Menté. La Route du Sud à Serge Lapébie 1948-1991.

Monument en hommage à Fabio Casartelli au début de la montée du col de Portet d'Aspet. Le 18 juillet 1995, le champion olympique italien se tuait dans la descente lors du tour de France.

Monument en hommage à Fabio Casartelli au début de la montée du col de Portet d'Aspet. Le 18 juillet 1995, le champion olympique italien se tuait dans la descente lors du tour de France.

Ravitaillement à St Sernin.

Ravitaillement à St Sernin.

Ravitaillement à Rennes les Bains.

Ravitaillement à Rennes les Bains.

Ravitaillement à St Pons de Thomières.

Ravitaillement à St Pons de Thomières.

Arrivée finale à St Maurice.

Arrivée finale à St Maurice.

La traversée des Pyrénées 2015.
La traversée des Pyrénées 2015.
La traversée des Pyrénées 2015.

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe

Publié dans #La traversée des Pyrénées

Repost0

Publié le 4 Août 2015

La Traversée des Pyrénées 2015.

Les lieux d'hébergement :

Le samedi, la veille du départ, nous étions logés à Ciboure au centre d'hébergement Borda Zahar "Club Léo Lagrange", nous étions très bien, nous avions une villa à nous et la mer était à 200 m. L'accueil a été très bon, Ciboure et St Jean de Luz est sympathique à visiter et pour y boire et manger.

Nous avions cette villa pour nous seuls.

Nous avions cette villa pour nous seuls.

Le restaurant un peu plus bas.

Le restaurant un peu plus bas.

Ville à visiter.

Ville à visiter.

Une bonne bière chez Renauld.

Une bonne bière chez Renauld.

Le dimanche, jour de la première étape, nous étions logés à St Engrâce au gîte d'étape "La maison d'Elichalt", étape du GR10 entre Larrau et la Pierre St Martin, face à une église du XI ème siècle.

Le petit village est situé en pleine montagne Basque au pied du col de Soudet, un endroit magnifique où il fait bon boire une bière à la terrasse. Nous étions en dortoir "refuge" au confort sommaire, nous garderons un souvenir de ce gîte.

Il y avait une équipe de 4 jeunes qui randonnaient sur le GR10, ils logeaient dans des tentes fournies par la "Maison d'Elichalt". Ils repartaient le lendemain vers la Pierre Saint Martin.

Beau petit village de Saint Engrâce.

Beau petit village de Saint Engrâce.

Le gîte étape "maison d'Elichalt".

Le gîte étape "maison d'Elichalt".

Une bonne bière en terrasse.

Une bonne bière en terrasse.

Bon diner.

Bon diner.

Le lundi, jour de la deuxième étape, nous étions logés à Luz Saint Sauveur au gîte "Le Regain", en centre ville, au pied du Tourmalet.

En arrivant, nous devions nous chausser avec des sabots crocs, c'était assez particulier mais pas gênant.

Nous avons bu la bière et l'apéro chez Jérôme Bonnaudet à Luz Saint Sauveur.

Le diner au gîte était bien et nous étions logés confortablement,

Gîte d'étape "Le Regain"

Gîte d'étape "Le Regain"

Le diner au gîte "Le Regain".

Le diner au gîte "Le Regain".

Préparation au départ à Luz Saint Sauveur.

Préparation au départ à Luz Saint Sauveur.

Le mardi, jour de la troisième étape, nous étions logés à Boutx à l'auberge "La Soulan".

En arrivant à Boutx après 2 kilomètres de montée du col de Menté, nous avons été très surpris d'apprendre que notre auberge se trouvait au sommet du col, il nous fallait encore monter 7 kilomètres avec des pentes à 10% sous un soleil de plomb.

Nous n'avons pas été déçus en arrivant à l'auberge car le site est magnifique et le ciel bien découvert.

Nous garderons un bon souvenir de cet endroit, nous y étions très bien.

L' auberge "La Soulan" au sommet du col de Menté.

L' auberge "La Soulan" au sommet du col de Menté.

Grand parking face à l'auberge.

Grand parking face à l'auberge.

La terrasse.

La terrasse.

Le paysage.

Le paysage.

Le mercredi, jour de la quatrième étape, nous étions logés à Foix à l'accueil des voyageurs, le foyer Léo Lagrange "Le Léodefoix", en centre ville.

Dommage, il ne faisait pas très beau ce jour là. Nous étions bien logés.

Au petit déjeuner, nous avions avec nous un couple de randonneurs qui venait de terminer leur périple à pied sur les sentiers cathares depuis Port la Nouvelle en 10 jours.

La cour du club Léo Lagrange "Léodefoix" et le château de Foix.

La cour du club Léo Lagrange "Léodefoix" et le château de Foix.

Une bonne bière sous les halles de Foix.

Une bonne bière sous les halles de Foix.

Au diner.
Au diner.

Au diner.

Le jeudi, jour de la cinquième étape, nous étions logés à Tuchan au gîte "Saint Roch".

Nous avions une belle montée raide de + de 2 km pour nous y rendre, sur une route défoncée avec un vent de travers...

La vue est magnifique en arrivant à l'hébergement. Dommage il ne faisait encore pas très beau. Le lendemain, comme le soleil était présent, nous avons pu profiter de la vue panoramique sur les Corbières.

Ce gîte est situé sur le sentier Cathare et nous avions avec nous au logement ce soir là, Claudia, une jeune fille normande qui parcourait les chemins Cathares et faisait pour la première fois un voyage itinérant.

Ce gîte est très bien et on pense y retourner un jour en randonnant à pieds sur le chemin Cathare vers Cucugnan et Bugarach, un endroit magnifique avec le château de Peyrepertuse.

Les bières et l'apéro étaient comprises dans la demi-pension...

Le gîte Saint Roch de Tuchan.

Le gîte Saint Roch de Tuchan.

La terrasse.

La terrasse.

Nettoyage des vélos en arrivant, merci Patrice et Yannick.

Nettoyage des vélos en arrivant, merci Patrice et Yannick.

La salle à manger.

La salle à manger.

Une chambre.

Une chambre.

Le vendredi, jour de la sixième étape, nous étions logés à Saint Maurice dans l'Aveyron, chez la belle mère de Yannick. Nous avons eu un superbe accueil pour cette arrivée finale. Une bonne partie du village a participé à la fête avec nous. L'apéro coulait à flot, le saucisson, l'aligot, la saucisse, le fromage, la tarte, le vin Gaillac...

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe

Publié dans #La traversée des Pyrénées

Repost0

Publié le 3 Août 2015

La traversée des Pyrénées 2015

Le Bilan :

Durant cette traversée des Pyrénées et de la Montagne Noire, nous avons fait un voyage inoubliable, une aventure physique et sportive, dans un esprit collectif et convivial. On a roulé à travers une extraordinaire variété de paysages, les reliefs verdoyants du Pays Basque, les sommets des Hautes Pyrénées, les vastes forêts ariégeoises puis les vignobles des Corbières.

Nous avons vécu un véritable dépaysement, on était déconnecté de notre monde habituel et des préoccupations qui s'y réfèrent. On retrouvait tout de même en fin de journée le confort du gîte étape en formule demi-pension. Une formule qui a ravi tout le monde et à retenir.

Deux véhicules nous accompagnaient en permanence, et Aline, Françoise, Jocelyne et Laurence géraient le transport des bagages, le ravitaillement et l'assistance.

Thierry nous a reçu à Carcassonne au point de rassemblement, Andy et Hélène en moto nous ont encouragé Philippe et moi dans le col d'Aubisque et Soulor dans un brouillard épais. Jérôme nous a accompagné et motivé dans le col de Tourmalet.

Philippe Guignard et Philippe Lièvre ont grimpé 26 cols et parcouru 827 km en 6 jours soit une moyenne de 138 km par jour. Nous avons réalisé la totalité de notre traversée des Pyrénées.

Yannick Bouet a grimpé 22 cols et parcouru 667 km soit une moyenne de 111 km par jour. Il était à court de préparation au début du périple mais il a réussi à terminer les 3 dernières étapes.

Patrice Auvinet a grimpé 19 cols et parcouru 642 km soit une moyenne de 107 km par jour. Il lui a manqué très peu de chose pour réaliser le périple dans sa totalité, il a bloqué dans les très difficiles rampes du col de Burdincurutchéta, col de Marie-Blanque et col de Menté (en fin d'étape). Il avait le 34x29 et aurait aimé avoir un 30x28.

Fredéric Fontenit a grimpé 20 cols et parcouru 622 km soit une moyenne de 103 km par jour. Il était l'homme fort du groupe, il prenait un réel plaisir à escalader les cols mais malheureusement au début du périple il a cassé ses roues et a eu des problèmes avec ses patins de freins. Il a été obligé de sauter la 2ème étape pour acheter une nouvelle paire de roues. Sur la 3ème étape, il s'est bien rattrapé en réalisant 140 km et 5200 m de dénivelé sous un soleil de plomb (Tourmalet, Aspin, Peyresourde, Portillon et Menté). A la 5ème étape, il a chuté dans un rond-point tout près de l'arrivée et s'est abîmé la cuisse. Sur la dernière étape, il s'est arrêté au ravitaillement au bout de 96 km car il avait autre chose de prévu en soirée.

Nous avions près de 140 km à parcourir tous les jours avec 4 cols alors que tous les organisateurs de séjours itinérants de la traversée des Pyrénées prévoient des étapes de 100 km environ et 2 à 3 cols par jour...

Au bout de 2 jours avec les heures de vélo, nous avions tous les bobos du cycliste, douleurs cervicales et dorsales, douleurs au niveau de la selle et bien sur douleurs musculaires mais nous étions toujours prêt à repartir le lendemain pour continuer l'aventure et profiter du moment !

Feu aux pieds au sommet du Burdincurutchéta.

Feu aux pieds au sommet du Burdincurutchéta.

Les cyclistes et les femmes au départ de St Engrâce.

Les cyclistes et les femmes au départ de St Engrâce.

Andy et Hélène au sommet de l'Aubisque.

Andy et Hélène au sommet de l'Aubisque.

Jérôme au départ de Luz Saint Sauveur.

Jérôme au départ de Luz Saint Sauveur.

Jérôme dans la montée du Tourmalet.

Jérôme dans la montée du Tourmalet.

Laurence attend Fred.

Laurence attend Fred.

Laurence et Fred dans le Tourmalet.

Laurence et Fred dans le Tourmalet.

Sommet du Tourmalet.

Sommet du Tourmalet.

Françoise et Patrice au sommet de Peyresourde.

Françoise et Patrice au sommet de Peyresourde.

Jocelyne et Philippe au sommet du Peyresourde.

Jocelyne et Philippe au sommet du Peyresourde.

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe

Publié dans #La traversée des Pyrénées

Repost0

Publié le 2 Août 2015

Etape 6 vendredi 31 juillet 2015

Tuchan (11) - Saint Maurice (12) : Traversée de la montagne Noire.

Trajet réalisé : 166 km

La journée :

Durant cette étape, nous avons traversé l'Aude, l'Hérault et le Tarn pour finir dans l'Aveyron. Nous avons connu toutes les météos, le soleil au départ, le vent, la chaleur après le ravitaillement, la pluie...

Patrice et Frédéric ont arrêté au ravitaillement au bout de 96 km. L'après-midi, nous avions des cols qui n'en finissaient pas mais la beauté du paysage nous donnait du courage. Nous avons fini avec 20 kilomètres de descente vers St Maurice. Nous étions accueilli par une bonne partie du village où la fête était prévue pour nous recevoir. Nous avons vécu une soirée mémorable avec des habitants sympatiques.

Col de Sainte Colombe (13,4 km - 3.82% moyen) :

Col de la Baraque (15.2 km - 4.23% moyen) :

Col de Piquetalen (14.2 km - 2.32% moyen) :

Col de Sié (2.6 km - 7.5% moyen) :

Etape 6 vendredi 31 juillet 2015
Au départ de Tuchan.

Au départ de Tuchan.

Frédéric dans le col de Ste Colombe.

Frédéric dans le col de Ste Colombe.

Les deux Philippe dans l'interminable col de Ste Colombe.

Les deux Philippe dans l'interminable col de Ste Colombe.

Les deux Philippe dans le col de la Baraque.

Les deux Philippe dans le col de la Baraque.

Yannick dans le col de la Baraque.

Yannick dans le col de la Baraque.

Le col de Sié.

Le col de Sié.

Les chaleureuses retrouvailles à l'arrivée.

Les chaleureuses retrouvailles à l'arrivée.

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe

Publié dans #La traversée des Pyrénées

Repost0

Publié le 30 Juillet 2015

Etape 5 jeudi 30 juillet 2015

Foix (09) - Tuchan (11) : Pays Cathare

Trajet réalisé : 133 km

La journée :

Départ de Foix sous la pluie. Nous avons vécu une journée avec de l'eau alors que l'on pensait trouver le soleil et les cigales. Dommage car le paysage du Pays Cathare est magnifique. Nous avons tous fini cette étape dans de bonnes conditions.

Col de la Babourade (8 km - 2.56% moyen) :

Col des Tougnets (5 km - 2.56% moyen) :

Col de Linas (19.3 km - 2.26% moyen) :

Col de Grès (3 km - 2% moyen) :

Etape 5 jeudi 30 juillet 2015
Le groupe au départ de Foix.

Le groupe au départ de Foix.

Les deux Philippe dans le col de Linas.

Les deux Philippe dans le col de Linas.

Yannick et Patrice dans le col de Linas.

Yannick et Patrice dans le col de Linas.

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe

Publié dans #La traversée des Pyrénées

Repost0

Publié le 30 Juillet 2015

Etape 4 mercredi 29 juillet 2015

Boutx (31) - Foix (09) : Couserans - Haute Ariège

Trajet réalisé : 123 km et 2020 m de dénivelé positif cumulé.

La journée :

Départ de Boutx à 9h00. La météo était belle et ciel découvert. Les 5 cyclistes ont terminé cette belle étape dans de bonnes conditions.

Col de Portet d'Aspet (4.4 km - 9.60% moyen) :

Col de Portech (8.4 km - 5.12% moyen) :

Col de la Crouzette (8.4 km - 7.76% moyen) :

Col de Portel (3.5 km - 5.17% moyen) :

Etape 4 mercredi 29 juillet 2015
Le groupe au départ au sommet du col de Menté. Devant la stèle Serge Lapébie.

Le groupe au départ au sommet du col de Menté. Devant la stèle Serge Lapébie.

Sommet du Portet d'Aspet.

Sommet du Portet d'Aspet.

Patrice dans le Portet d'Aspet.

Patrice dans le Portet d'Aspet.

Philippe et Frédéric dans le col de Portech.

Philippe et Frédéric dans le col de Portech.

Yannick dans le col de Portech.

Yannick dans le col de Portech.

Sommet du col de la Crouzette.

Sommet du col de la Crouzette.

Philippe dans le col de Portel.

Philippe dans le col de Portel.

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe

Publié dans #La traversée des Pyrénées

Repost0

Publié le 29 Juillet 2015

Etape 3 mardi 28 juillet 2015

Luz Saint Sauveur (65) - Boutx (31) : La Bigorre - Comminges

Trajet réalisé : 126 km

La journée :

Nous avons démarré l'étape à 8h45. Jérôme Bonnaudet, le chantoraidien, était au départ pour faire un bout de route avec nous. Andy Hurford et Hélène nous avaient rejoint la veille en moto pour suivre l'étape d'aujourd'hui.

Nous avons vécu une dure mais très belle étape, sous un beau soleil et un ciel bien dégagé. Nous sommes partis du pied du Tourmalet... Jérôme a fait la montée et est descendu jusqu'à Gript avec nous ensuite il a fait demi tour vers Luz. Yannick a fait 80 km et a abandonné au sommet du col de Peyresourde. Nous avons évité la montée du col de Portillon et nous avons bien fait car le gîte étape ne se trouvait pas à Boutx en bas du col de Menté mais au sommet...

Patrice a abandonné dans le col de Menté à 6 km de l'arrivée. Les 2 "Philippe" nous avons terminé les 126 km avec les 4 cols dans les jambes.

A noter la belle performance de Frédéric qui a fait le parcours dans son intégralité avec le col de Portillon; soit 140 km et + de 5000 m de dénivelé positif.

Col de Tourmalet (19 km - 7.40% moyen) :

Col d'Aspin (12.8 km - 5.02% moyen) :

Col de Peyresourde (9,9 km - 6.60% moyen) :

Col de Portillon (10.2 km - 6.50% moyen) :

Col de Menté (9,3 km - 9,13% moyen) :

Etape 3 mardi 28 juillet 2015
Avant le départ à Luz St Sauveur.

Avant le départ à Luz St Sauveur.

Philippe et Jérôme dans le Tourmalet.

Philippe et Jérôme dans le Tourmalet.

Jérôme au Tourmalet.

Jérôme au Tourmalet.

Frédéric au Tourmalet.

Frédéric au Tourmalet.

Yannick au sommet du Tourmalet.

Yannick au sommet du Tourmalet.

Philippe au sommet du Tourmalet.

Philippe au sommet du Tourmalet.

Philippe dans l"Aspin.

Philippe dans l"Aspin.

Yannick dans Peyresourde.

Yannick dans Peyresourde.

Patrice et Philippe au sommet de Peyresourde.

Patrice et Philippe au sommet de Peyresourde.

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe

Publié dans #La traversée des Pyrénées

Repost0

Publié le 27 Juillet 2015

Etape 2 lundi 27 juillet 2015

Sainte Engrâce (64) - Luz Saint Sauveur (65) : Le Béarn

Trajet Openrunner : 134 km

Trajet réalisé : 143 km

La journée :

Ce matin départ de St Engrâce à 8h30. Nous avons commencé au pied du col de Soudet, un départ très dur. La journée a été particulièrement difficile, une bonne partie dans le brouillard et sous la pluie. Frédéric a été contraint à l'abandon au 30ème kilomètre pour ennui mécanique. Patrice et Yannick ont fait 75 km jusqu'au ravitaillement à Laruns. Philippe et moi nous avons passé les cols d'Aubisque et du Soulor sous un brouillard épais. Nous finissons l'étape vers 18h...

Col de St Soudet (15 km - 7.20% moyen) :

Col d'Ichère (4.5 km - 6.36% moyen) :

Col de Marie Blanque (9,5 km - 7.53% moyen) :

Col très difficile avec ses 3 derniers kilomètres à 12% de moyen...

Col d'Aubisque (16.6 km - 7.17% moyen) :

Col de Soulor (2.5 km - 4.56% moyen) :

Etape 2 lundi 27 juillet 2015
L'équipe au départ de St Engrâce.

L'équipe au départ de St Engrâce.

Yannick et Philippe dans le Soudet.

Yannick et Philippe dans le Soudet.

Patrice et Yannick dans le Soudet.

Patrice et Yannick dans le Soudet.

Les deux Philippe au col d'Aubisque.

Les deux Philippe au col d'Aubisque.

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe

Publié dans #La traversée des Pyrénées

Repost0