Publié le 6 Novembre 2016

 

Le programme de la course cycliste l'Etoile de Bessèges 2017 est sorti :

L'épreuve se déroulera du mercredi 1er février au dimanche 5 février, voici les étapes ci-dessous :

Etoile de Bessèges et Jérôme Coppel.
Etoile de Bessèges et Jérôme Coppel.

Jérôme COPPEL, le vainqueur de l'Etoile de Bessèges cette année et également en 2012, ne sera pas au départ à Bellegarde le mercredi 1er février 2017.

Le coureur Haut-Savoyard, à seulement 30 ans, a décidé de mettre un terme à sa carrière débutée en 2008. 

Etoile de Bessèges 2012 : 1-Jérôme COPPEL, 2-Franck VERMEULEN, 3-Rein TAARAMAE

Etoile de Bessèges 2016 : 1-Jérôme COPPEL, 2-Tony GALLOPIN, 3-Thibaut PINOT

Ce coureur avait du talent, il était discret et j'aimais bien le voir gagner. J'ai eu l'occasion à plusieurs reprises de le voir courir dans le sud, voici ci-dessous quelques-unes de mes photos de lui.

En 2009, au Mont Ventoux sur le critérium du Dauphiné, Jérôme COPPEL (FDJ) est à l'arrière du groupe.

En 2009, au Mont Ventoux sur le critérium du Dauphiné, Jérôme COPPEL (FDJ) est à l'arrière du groupe.

En 2010, à Sorgues (84) CLM du critérium du Dauphiné, Jérôme COPPEL (Saur-Sojasun).

En 2010, à Sorgues (84) CLM du critérium du Dauphiné, Jérôme COPPEL (Saur-Sojasun).

En 2012, dans la colline de l'Ermitage, CLM à Alès de l'Etoile de Bessèges, Jérôme COPPEL (Saur-Sojasun).

En 2012, dans la colline de l'Ermitage, CLM à Alès de l'Etoile de Bessèges, Jérôme COPPEL (Saur-Sojasun).

En 2013, au Mont Ventoux dans le Tour de France, Jérôme COPPEL (Cofidis).

En 2013, au Mont Ventoux dans le Tour de France, Jérôme COPPEL (Cofidis).

En 2016, sur la Classic-Sud-Ardèche, Jérome Coppel (IAM) en tête du groupe.

En 2016, sur la Classic-Sud-Ardèche, Jérome Coppel (IAM) en tête du groupe.

En 2016, au pied de la colline de l'Ermitage (CLM à Alès) sur l'Etoile de Bessèges, Jérôme COPPEL (IAM) le champion de France à Chantonnay en 2015.

En 2016, au pied de la colline de l'Ermitage (CLM à Alès) sur l'Etoile de Bessèges, Jérôme COPPEL (IAM) le champion de France à Chantonnay en 2015.

Voici ci-dessous un lien sur l'histoire d'un jeune de 9 ans qui a grimpé le Mont Ventoux.

Cà m'est arrivé de voir des tout jeunes gamins monter le col...

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe

Publié dans #pros sud

Repost0

Publié le 1 Novembre 2016

 La ville d'Arles (13) se trouve à 40 kilomètres de Saint Hilaire d'Ozilhan (30).

Arles est une ville d’art et d’histoire, classée par l’UNESCO comme Patrimoine mondial de l’Humanité à triple titre : 
- pour son centre ancien et l’ensemble de ses monuments romains et romans, 
- en tant que Chemin de St Jacques de Compostelle (également Chemin de Rome et de Jérusalem). Le Chemin d’Arles est depuis le Moyen Age l’une des quatre voies traversant la France et l’Europe vers St Jacques, 
- en tant qu’espace naturel d’intérêt mondial : inscription de la Camargue au réseau mondial des Réserves biosphères.

Arles a toujours inspiré les artistes. Van Gogh, attiré par la lumière du midi, y a passé 15 mois et a peint plus de 300 oeuvres. Picasso venait assister aux corridas en compagnie de Lucien Clergue et y a laissé des toiles et dessins au musée Réattu.

Déjà en 1796 Jacques Réattu s'installe à Arles pour y vivre et y travailler. Il dédie son atelier à la création et y rêve de créer l'Atelier du Midi, idée qui hantera 60 ans après Van Gogh. C'est d'ailleurs pour cela que le peintre hollandais appelle Gauguin à Arles pour participer à la création de l'Atelier du Midi. Il peint l'Arlésienne en costume. Picasso, grand amateur de corridas, venait régulièrement à Arles où il avait de nombreux amis. Ces artistes ont largement contribué par leurs oeuvres à faire connaître Arles dans le monde entier.

Nous n'avons malheureusement pas pu visiter le musée Réattu car il est fermé le lundi... ce sera pour une autre fois.

 Arles compte 86 édifices comportant au moins une protection au titre des monuments historiques, soit 22,28 % des monuments historiques du département des Bouches-du-Rhône.

Les cinq découvertes thématiques piétonnières proposées (patrimoine mondial, Arles antique, Van Gogh, Arles classique et baroque).
Les cinq découvertes thématiques piétonnières proposées (patrimoine mondial, Arles antique, Van Gogh, Arles classique et baroque).

Les cinq découvertes thématiques piétonnières proposées (patrimoine mondial, Arles antique, Van Gogh, Arles classique et baroque).

Le musée départemental Arles Antique :

Musée archéologie qui expose le buste de César et le chaland romain Arles Rhône 3.

Le chaland romain au musée départemental Arles Antique.
Le chaland romain au musée départemental Arles Antique.
Le chaland romain au musée départemental Arles Antique.
Le chaland romain au musée départemental Arles Antique.
Le chaland romain au musée départemental Arles Antique.

Le chaland romain au musée départemental Arles Antique.

Arles au 2ème siècle.

Arles au 2ème siècle.

Le théatre antique :

Construit fin du 1er siècle av. JC, pouvait contenir 10 000 spectateurs.

 

Le théatre antique en 2016.
Le théatre antique en 2016.

Le théatre antique en 2016.

La maquette du théatre antique à l'époque.

La maquette du théatre antique à l'époque.

L'Amphithéatre (les arênes) :

Construit vers 90 av. JC, pouvait contenir 21 000 spectateurs.

L'Amphithéatre (les arênes) en 2016.
L'Amphithéatre (les arênes) en 2016.

L'Amphithéatre (les arênes) en 2016.

La maquette de l'Amphithéatre.

La maquette de l'Amphithéatre.

Les Thermes de Constantin :

IVème siècle après JC.

Arles le 31/10/2016.
Arles le 31/10/2016.
Arles le 31/10/2016.
Arles le 31/10/2016.

Le Cloître Saint-Trophime :

Deux galeries romanes et deux gothiques. XIIème et XIVème siècle.

Arles le 31/10/2016.
Arles le 31/10/2016.
Arles le 31/10/2016.

Les Alyscamps (nécrologie antique et médiévale) :

Nécropole romaine et paléochrétienne. Eglise Saint Honorat.

Arles le 31/10/2016.
Arles le 31/10/2016.
Arles le 31/10/2016.
Arles le 31/10/2016.
Arles le 31/10/2016.

Pont Van-Gogh (Pont de Langlois) :

Le pont Van-Gogh a acquis une renommée mondiale grâce aux représentations que Vincent Van-Gogh en a fait en 1888.

Il s'agit d'un pont levis à flèches, un dans une série de onze ponts identiques, le long du canal d'Arles à Bouc.

Pont peint par Van-Gogh en 1888.

Pont peint par Van-Gogh en 1888.

Le pont en 2016.

Le pont en 2016.

Durant notre visite d'Arles, nous avons également vu des vestiges de l'aqueduc Gallo-romain et les Cryptoportiques (le forum souterrain) sous l'hôtel de ville actuel.

Nous n'avons pas pu faire le musée monument Réattu, la fondation Vincent Van-Gogh Arles et le museon Artalen.

A voir également le musée de la Camargue et tout près, l'abbaye de Montmajour, fondée en 948 par des moines bénédictins.

Quelques photos d'Arles ci-dessous.

Pigeonnier à l'étage...
Pigeonnier à l'étage...
Pigeonnier à l'étage...
Pigeonnier à l'étage...

Pigeonnier à l'étage...

Arles le 31/10/2016.
Arles le 31/10/2016.
Arles le 31/10/2016.
Arles le 31/10/2016.

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe

Publié dans #Divers

Repost0

Publié le 28 Octobre 2016

J'ai une rubrique rétro sur ce blog, surtout axée sur le cyclisme vendéen.

Bien d'autres sites internet relatent des moments très intéressants du cyclisme de l'ouest de la France des années 1950, 60, 70, 80, 90...

Pour les nostalgiques de ces époques, voici ci-dessous des liens sur des sites à visiter.

Vous trouverez le cyclisme auvergnat, limousin, breton, aquitain... sur Véloquercy, vélodordogne, vélopressecollection, sportbreizh.

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe

Publié dans #Rétro

Repost0

Publié le 22 Octobre 2016

Saint-Hilaire-d'Ozilhan est un village de 950 habitants situé dans le Gard, en région Occitanie. Cette commune se trouve à 3 kilomètres du beau village de Castillon du Gard et à 8 kilomètres du Pont du Gard. Uzès est à 18 kilomètres, Avignon à 23 kilomètres et Nîmes à 29 kilomètres.

Saint-Hilaire-d'Ozilhan est dans un environnement de vignes et de garrigues, le village actuel est construit dans la plaine sur le plan d’un quadrilatère toujours visible (remparts) : deux portes et une tour ronde à chaque angle, (dont une subsiste toujours). Du village, on peut voir sur la colline les ruines du château médiéval (Le Castelas) dont les matériaux ont été utilisés pour la construction de l’actuel village. L’activité économique est essentiellement liée à la production de vin des Côtes du Rhône, on y trouve 5 caves vinicoles.

.Visiter Saint Hilaire d'Ozilhan :

- Les ruines du Castelas médiéval du XVème siècle (extérieur)

- La « vieille » église du XVème siècle et ses voûtes gothiques, aujourd’hui salle polyvalente

- La façade de l’hôtel de ville du XIXème siècle dans l’enceinte du village

- Le lavoir (chemin des Claux)

Le lavoir à deux bassins cylindriques avec un lavoir central, et sa fontaine en forme de mausolée qui recueille les eaux de plusieurs sources

- La tour du Moulin d’Aure (ancien moulin à vent)

- Les nombreuses croix de mission qui jalonnent les chemins

-La chapelle St Etienne de la Clastre premier âge roman (extérieur)

- Les paysages de garrigue et de vignobles.

 Le GR 63 d'Avignon au Pont du Gard  traverse le village. 

Saint Hilaire d'Ozilhan le 22 octobre 2016.
Saint Hilaire d'Ozilhan le 22 octobre 2016.
Saint Hilaire d'Ozilhan le 22 octobre 2016.
Saint Hilaire d'Ozilhan le 22 octobre 2016.
Cave des vignerons de St Hilaire.

Cave des vignerons de St Hilaire.

Le lavoir (chemin des Claux).

Le lavoir (chemin des Claux).

Domaine Rouge Garance.

Domaine Rouge Garance.

La Chapelle St Etienne de la Clastre.

La Chapelle St Etienne de la Clastre.

Le Castelas.

Le Castelas.

Cuvette rocheuse.

Cuvette rocheuse.

Le paysage.

Le paysage.

Saint Hilaire d'Ozilhan le 22 octobre 2016.
Saint Hilaire d'Ozilhan le 22 octobre 2016.
Saint Hilaire d'Ozilhan le 22 octobre 2016.
Saint Hilaire d'Ozilhan le 22 octobre 2016.
Saint Hilaire d'Ozilhan le 22 octobre 2016.
Saint Hilaire d'Ozilhan le 22 octobre 2016.
Rues du village de St Hilaire d'Ozilhan.

Rues du village de St Hilaire d'Ozilhan.

Rue principale.
Rue principale.
Rue principale.
Rue principale.
Rue principale.
Rue principale.
Rue principale.
Rue principale.
Rue principale.
Rue principale.
Rue principale.
Rue principale.
Rue principale.
Rue principale.
Rue principale.
Rue principale.
Rue principale.

Rue principale.

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe

Publié dans #Divers

Repost0

Publié le 24 Septembre 2016

Marathon de la Rochelle (suite).

On connait la grande famille de coureurs à pieds vendéens, Bernard, Christian, Claude et Guy-Noël AUVINET, il y a aussi deux autres frères AUVINET (pas de lien familial avec les premiers cités) Hubert et Patrice (Vendégardois) qui ont participé aussi à des courses à pieds.

Patrice a fait 10 fois le marathon de La Rochelle, et à 7 reprises il était tout près de faire moins de trois heures, en 1991 il réalise 3h06, en 1992 3h09, en 1993 3h03, en 1994 3h02, en 1995 3h04, en 1996 3h05, en 1997 non partant, en 1998 3h09, en 1999 abandon au 35ème kilomètre, en 2000 3h25 à la Rochelle et 3h21 à Paris.

Si le marathon de Paris reste évidemment largement au-dessus du lot avec ses 40 à 50000 participants, celui de la Rochelle est à la quatrième place avec environ 5000 participants. En deuxième position on trouve le marathon du Medoc et ses 10000 participants mais ce marathon est incontournable pour celui qui veut et aime faire la fête. « On ne vient pas au Médoc pour faire un chrono mais pour faire la fête » c’est ce que l’on entend le plus au cœur du peloton. Ce marathon est aussi considéré comme le plus festif du monde avec des traversées de châteaux et dégustation des vins locaux. C’est aussi le marathon le plus long du monde….on comprend pourquoi (on trouve la même chose en cyclosportive sur "L'Ardèchoise"). En troisième position on trouve le marathon de Nice avec 7000 participants.

L’avantage du Marathon de La Rochelle, c’est qu’il est relativement roulant, à part peut-être 2-3 casse-pattes, mais ils ne sont pas très longs. Par contre un facteur qui peut tout chambouler dans l’objectif chronométrique, c’est le vent !

Quelques chronos intéressants de la Rochelle :

Freddy Coué en 2003 : 86ème en 2h42'04

Xavier Charbonneau en 2005 : 157ème en 2h49'21

Pierrick Gillereau en 2007 : 14ème en 2h28'14

Jérôme Bonnaudet en 2007 : 179ème en 2h50'42

Guy-Noël Auvinet en 2013 : 24ème en 2h36'33

Hubert Auvinet (dossard 1364) et Patrice Auvinet (dossard 235) en 1993.

Hubert Auvinet (dossard 1364) et Patrice Auvinet (dossard 235) en 1993.

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe

Publié dans #Multisports

Repost0

Publié le 21 Septembre 2016

Le marathon de La Rochelle dans 10 semaines !

Le marathon de La Rochelle se déroulera le 27 novembre 2016, dans 10 semaines :

On sait qu'il faut entre 12 et 10 semaines pour bien préparer un marathon pour des personnes habituées à courir, nous sommes donc dans la période de préparation.

-----------------------------------------------------------------

J'ai arrêté les courses cyclistes en 1996 et je me suis essayé à la course à pieds sur route entre 1997 et 2004, ensuite j'ai participé à des trails, beaucoup plus distrayant que de courir sur la route contre le temps, le trail me convenait mieux avec les nombreux changements de rythme.

Je courais un peu comme un bourrin, j'étais sur la première ligne à chaque départ de course, je suivais les tous meilleurs durant le premier kilomètre en 3'10s puis ensuite vers la mi-parcours j'explosais pour finir au courage. Je me préparais bien pour les marathons mais j'étais souvent blessé au dernier moment, à ne plus pouvoir courir la dernière semaine avant le départ.

Les coureurs qui dominaient sur les épreuves sur route à cette époque : Guy-Noël Auvinet, Damien Guery, Stéphane Pillenière, Abdel Bousaidi, Manuel Ferreira, Michel Lloret, Bruno Coutant, Philippe Duguet, Jean-Noël Orieux, Mohamed Nakkachi, Pascal Vergnieau, Nicolas Palvageau, Denis Prenveille, Hervé Marechal, Guy-Marie Deburck, Pascal Piveteau, Philippe Uzureau, Eric Retailleau, Romuald Brard, Bruno Orjebin, Philippe Vinet, Patrice Perrais, Cedric Bellaud, Stéphane Lietron, Sébastien Couton, Bernard Bretaud (centbornard)...

Sur les trails : Bernard Auvinet (frère ainé de Guy-Noël, Christian et Claude), Jean-Pierre Lucas, Joel Piet, Emmanuel Berland, Jean-Noël Bourreau, Dominique Gilet, Freddy Coué, Xavier Charbonneau, Michel Lloret, Jannick Juchereau...

En 7 ans, j'ai participé à 35 courses sur route, dont 18 « 10 km », 3 « 20 km », 10 semi-marathons « 21,1 km » et 4 marathons « 42,2 km ».

Sur un 10 kilomètres, je tournais normalement entre 37' et 37' 30 mais mon meilleur temps est de 35' 14 à la Châtaigneraie (85),

Sur un 20 kilomètres, je réalisais entre 1h 16' 30 et 1h 18', mon meilleur temps est de 1h 16' 35 à Lencloître (86),

Sur un semi-marathon, je courais entre 1h 20' et 1h 23', mon meilleur temps est de 1h 20' 21 à Saint Christophe du Ligneron (85),

J'ai participé à 4 marathons (42,2 km) : Mon objectif était de descendre en dessous les 3 heures.

1999 : La Rochelle (17) en 3h 31' 59

2000 : La Rochelle (17) en 3h 03' 13

2001 : La Rochelle (17) en 3h 00' 48

2002 : engagé à Paris mais participation annulé pour cause de blessure,

2003 : Nantes (44) en 2h 59' 07

2004 : Trail de la Vallée de l'Yon (85), 10ème sur le 26 kilomètres en 1h55,

J'ai participé à ma dernière course à pieds en 2009 au trail du Pont du Gard (26 km),

Je viens de reprendre à courir à pieds doucement à 55 ans et je suis content de courir à 10km/h sur 5 km alors qu'en 2003 je faisais 42,2 km à 14km/h...

------------------------------------------------

Quelques records sur marathon pour d'anciens champions cyclistes professionnels de niveau mondial :

Lance Amstrong : 2h45’43 (new-York 2007)
Laurent Jalabert : 2h45’52 (Barcelone 2007)
Laurent Brochard : 2h36’15 (Vannes 2009)
Chris boardman : 3h19 (londres 2009)

Le record étant détenu par l’espagnol Victor Gonzalo, 44 ans (ancien coureur Reynols, Banesto, Clas-Cajastur) en 2h21’55.

Marathon de La Rochelle en 2000.

Marathon de La Rochelle en 2000.

Les temps de passage au marathon de La Rochelle 2000 et 2001

Les temps de passage au marathon de La Rochelle 2000 et 2001

Bernard Bretaud et Jean-Pierre Lucas

Bernard Bretaud et Jean-Pierre Lucas

Guy-Noël Auvinet

Guy-Noël Auvinet

Claude et Chrsitian Auvinet

Claude et Chrsitian Auvinet

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe

Publié dans #Multisports

Repost0

Publié le 10 Septembre 2016

Alfred GENDRONNEAU mort pour la France le 11 juin 1916.

Le vendredi 9 septembre 2016, je suis allé retrouver la tombe de mon grand-oncle (frère du père de ma mère) au site nécrologique national « Douaumont » à Fleury-devant-Douaumont dans la Meuse (55), un peu plus de cent ans après sa mort.

Mes grands-parents ont toujours eu sa photo visible dans leur maison.

La recherche de sa tombe dans le site nécrologique, la vue de tous ces champs de batailles et des nombreux cimetières (10 millions de morts), a été un moment très émouvant.

Durant cette terrible guerre de 14/18, le mot d'ordre était de tenir coûte que coûte et à tout prix, de stopper impérativement l'avancée allemande et de ne pas lâcher un mètre carré de terrain.

Le mot d'ordre historique du général Pétain est : « Courage, on les aura ! »

Sur la photo jointe, c'est mon grand-oncle Alfred GENDRONNEAU.

--------------------------------------------------------------------------------------------------

Voici le résumé du parcours du soldat Alfred Aristide Aimé GENDRONNEAU

durant la Grande Guerre 1914-1918.

Alfred GENDRONNEAU a été mobilisé avec le 93ème R.I. le 2 août 1914.

Il quittait avec son régiment La Roche-sur-Yon le 6 août et débarquait le 8 à Challerange en Argonne (Ardennes).

Les premières opérations ont eu lieu en Belgique et autour de Sedan Fère-Champenoise - La Marne - Camp de Châlons (août - septembre 1914)

Alfred GENDRONNEAU est blessé le 27 août à Chaumont St Quentin au bras gauche traversé par balle.

Les combats suivants sont :

La Boisselle - Beaumont-Hamel - Hébuterne

Attaque de Toutvent - Départ en Champagne (septembre 1914 – août 1915)

Alfred GENDRONNEAU est soldat de 1ère classe le 30 mai 1915.

Puis les Batailles de :

LA CHAMPAGNE (août 1915, mai 1916)

VERDUN (juin 1916 – février 1917)

Les conditions de combat étaient les suivantes :

Les soldats français avaient un uniforme bleu et un casque d’acier. Le front est constitué de plusieurs lignes de défense creusées dans la terre, les tranchées, reliées entre elles par des boyaux d’accès. Ils utilisaient pour se battre des fusils sur lesquels était fixée une baïonnette, des mitrailleuses, des obus, des gaz… Les soldats vivent et meurent dans les tranchées, dans la boue, dans la vermine avec les rats et les cadavres. Ils vivent vraiment l’enfer d’où l’expression « l’enfer de Verdun ».

Pendant toute la journée du 11 juin 1916, tout le bataillon est soumis à un violent bombardement (notamment de 14 à 18 heures) qui se continue le 12, de 2 heures à 6 heures 30.

Au cours de cette attaque et des bombardements qu’il a subis, le 1° bataillon a perdu 6 officiers, 5 adjudants, 42 caporaux, 263 hommes.

C'est à ce moment là que le Grand Oncle Alfred GENDRONNEAU est mort pour la France, au Ravin de la Dame sur la commune de Bras-sur-Meuse dans le département de la Meuse.

La conduite et l'attitude de ce bataillon ont été au-dessus de tout éloge. Le général Dauvin, commandant la 21° division, a d'ailleurs adressé le 14 juin au colonel Génin, commandant la 42° brigade, la note suivante :

« Il a été rendu compte au général commandant le groupement que nous avions repris le boyau Le Nan jusqu'au point 316 inclus. Si ce renseignement est confirmé, des félicitations seront adressées aux exécutants et ceux-ci seront proposés pour des récompenses. »

Les propositions faites par le lieutenant-colonel commandant le 93° R.I., si nombreuses qu'elles aient été, ne seront jamais suffisantes pour récompenser tous les actes d'héroïsme et de bravoure accomplis dans ces journées.

Alfred GENDRONNEAU a sa tombe individuelle numéro 10411 au site nécrologique national « Douaumont » à Fleury-devant-Douaumont dans la Meuse (55).

Son acte de décès est transcrit le 11 août 1916 à Saint-Philbert-du-Pont-Charrault avec la mention « Mort pour la France ».

La Première Guerre mondiale marque une catastrophe sans précédent dans l’histoire de l’Europe et du monde. Les pertes humaines sont énormes, le vieux continent sort ruiné du conflit, militaires et civils sont durablement traumatisés par l’expérience de la guerre.

La Première Guerre mondiale se traduit par une "grande saignée" dont l’Europe mettra des années à se remettre. Le conflit a fait 10 millions de morts, essentiellement des militaires, dont 1,7 million d’Allemands et 1,3 million de Français. Ce chiffre représente une moyenne de 900 morts français chaque jour. 6 millions de combattants sont très sérieusement blessés. Parmi eux, les"gueules cassées" souffrent de terribles mutilations au visage.

D’autre part, l’immense majorité des pertes ayant concerné des hommes jeunes (de 19 à 40 ans), la Première Guerre mondiale a entraîné des séquelles démographiques profondes : déséquilibre hommes/femmes et vieillissement conséquent de la population.

Alfred Aristide Aimé GENDRONNEAU est né le 16 août 1892 à St Philbert du Pont Charrault. Il était le fils de Louis Aimé GENDRONNEAU et de Marie Anastasie BARON, domiciliés à St Philbert du Pont Charrault.

Il était cultivateur avant d'être bon pour le service armé et incorporé au 93ème régiment d'Infanterie à la Roche sur Yon à compter du 9 octobre 1913. Il est arrivé au corps le 9 octobre 1913. Soldat de 2ème classe le dit jour.

Il est désigné comme soutien indispensable de famille par le conseil départemental de la Vendée dans sa séance du 7 mars 1914.

Il est soldat de 1ère classe le 30 mai 1915.

Il combat contre l'Allemagne du 2 août 1914 au 12 juin 1916. Il est blessé le 27 août 1914 à Chaumont St Quentin au bras gauche traversé par balle. Mort pour la France le 11 juin 1916.

Verdun 1916, avancée allemande. En rouge, Le ravin de la Dame (ravin de la mort) où est tué Alfred GENDRONNEAU.

Verdun 1916, avancée allemande. En rouge, Le ravin de la Dame (ravin de la mort) où est tué Alfred GENDRONNEAU.

Impressionnant ossuaire de Douaumont.

Impressionnant ossuaire de Douaumont.

Alignement précis des croix au site nécrologique national « Douaumont » à Fleury-devant-Douaumont.

Alignement précis des croix au site nécrologique national « Douaumont » à Fleury-devant-Douaumont.

15 000 tombes dans ce site...

15 000 tombes dans ce site...

...dont celle d'Alfred GENDRONNEAU.

...dont celle d'Alfred GENDRONNEAU.

Extrait du texte sur le champ de bataille du Plateau de Thiaumont.

Extrait du texte sur le champ de bataille du Plateau de Thiaumont.

Ce qu'il reste du village de Douaumont... Il y a des trous d'obus sous des milliers d'hectares de forêts.

Ce qu'il reste du village de Douaumont... Il y a des trous d'obus sous des milliers d'hectares de forêts.

Verdun est maintenant une ville où il fait bon se balader.

Verdun est maintenant une ville où il fait bon se balader.

Alfred GENDRONNEAU mort pour la France le 11 juin 1916.
Alfred GENDRONNEAU mort pour la France le 11 juin 1916.

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe

Publié dans #Nos ancêtres

Repost0

Publié le 29 Août 2016

Retour en images sur le 800m de Nicolas Coutant.

Nicolas a bien voulu que je publie sur mon blog des photos de son beau passage au Stade de France du samedi 27 août 2016. Les voici ci-dessous avec aussi un lien sur VETERANS.ATHLE.COM.

De plus, j’ai rajouté des photos souvenirs de 2006 et 2007 (Chantonnay Raid) où l’on peut voir, entre autres, Nicolas, à l’aise sur les spéciales. Enchainer les épreuves en pleine nature, c'était quand même son truc !

Retour en images sur le 800m de Nicolas Coutant.
Retour en images sur le 800m de Nicolas Coutant.
Retour en images sur le 800m de Nicolas Coutant.
Retour en images sur le 800m de Nicolas Coutant.
Retour en images sur le 800m de Nicolas Coutant.
Retour en images sur le 800m de Nicolas Coutant.
Retour en images sur le 800m de Nicolas Coutant.
Raid des Chaussées 2006.
Raid des Chaussées 2006.

Raid des Chaussées 2006.

En 2007.
En 2007.
En 2007.
En 2007.

En 2007.

En 2007.
En 2007.
En 2007.
En 2007.

En 2007.

Trail du Champ du Loup, avril 2006.

Trail du Champ du Loup, avril 2006.

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe

Publié dans #Multisports

Repost0

Publié le 27 Août 2016

Nicolas Coutant 7ème au meeting de Paris.

Cà y est, Nicolas Coutant, le professeur d’EPS au collège Jean Yole des Herbiers, vient de terminer 7ème sur le 800m master homme du Diamond League au Stade de France.

Nicolas est titré Vice champion de France sur 1500m dans sa catégorie et 8ème aux Championnats d’Europe Masters à Ancône (Italie).

Nicolas Coutant 7ème au meeting de Paris.
Championnat d'Europe 1500m le 2 avril 2016.

Championnat d'Europe 1500m le 2 avril 2016.

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe

Publié dans #Multisports

Repost0

Publié le 25 Août 2016

Nicolas Coutant au stade de France.

Samedi 27 août, c'est-à-dire dans deux jours, Nicolas Coutant (Athlé Bocage Vendée) sera au stade de France pour participer au 800m master (35-39 ans) de la Diamond League avec le gratin de l’athlétisme mondial.

Les héros olympiques feront étape à Paris pour la douzième étape de l’IAAF Diamond League. Une réunion qui s’annonce grandiose, avec la présence au Stade de France d’une impressionnante délégation de champions et médaillés des JO 2016.

L’Herbretais, Nicolas Coutant était surtout connu sur les trails, les cross et les grands raids où il s’est fait un beau palmarès. Il était dans l’équipe du Chantonnay Raid 2006 et 2007 quand j’étais le coach du team élite « Préaud », c’était un des piliers de l’équipe, dans les raids rien ne lui faisait peur, un peu casse cou, on pouvait compter sur lui pour faire les spéciales, comme l’escalade, la tyrolienne, les descentes en rappel, kayak etc… c’était un fougueux, un vrai gagneur.

Depuis cet hiver, ce multisportif s’est mis à l’athlétisme, il a tout de suite fait des bons chronos et s’est spécialisé pour le 800m.

Les partants du 800m.

Les partants du 800m.

Les partants du 100m.

Les partants du 100m.

Tour de la Vienne pédestre 2006, Nicolas encouragé par ses coéquipiers.

Tour de la Vienne pédestre 2006, Nicolas encouragé par ses coéquipiers.

Belle équipe au tour de la Vienne pédestre 2006 (2ème au général, victoire d'étape pour Nicolas).

Belle équipe au tour de la Vienne pédestre 2006 (2ème au général, victoire d'étape pour Nicolas).

Gwénaël Puaud et Nicolas Coutant (Ils faisaient souvent équipe dans les raids).

Gwénaël Puaud et Nicolas Coutant (Ils faisaient souvent équipe dans les raids).

Raid Environnement 2007, Gwen, Audrey et Nicolas.

Raid Environnement 2007, Gwen, Audrey et Nicolas.

Raid Mélusine 2007, Gwen, Frddy Coué (à pieds) et Nicolas.

Raid Mélusine 2007, Gwen, Frddy Coué (à pieds) et Nicolas.

Tours'N Aventure 2007, Nicolas et Gwen.

Tours'N Aventure 2007, Nicolas et Gwen.

Canovtathlon de Damvix 2007, Jérôme Bonnaudet et Nicolas.

Canovtathlon de Damvix 2007, Jérôme Bonnaudet et Nicolas.

Nicolas Coutant au stade de France.
Raid Val de Dronne (24) 2007, Nicolas et Gwen.

Raid Val de Dronne (24) 2007, Nicolas et Gwen.

Raid Sud Deux Sèvres 2007, 2 belles équipes, Jérôme, Freddy et Denis Guilloton puis Gwen, Thierry Genty et Nicolas.

Raid Sud Deux Sèvres 2007, 2 belles équipes, Jérôme, Freddy et Denis Guilloton puis Gwen, Thierry Genty et Nicolas.

Barbe Bleue Orientation 2007, 2 équipes, Didier Turcaud et Nicolas puis Denis et Jérôme.

Barbe Bleue Orientation 2007, 2 équipes, Didier Turcaud et Nicolas puis Denis et Jérôme.

Belle victoire sur le raid des Chaussées 2007.
Belle victoire sur le raid des Chaussées 2007.

Belle victoire sur le raid des Chaussées 2007.

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe

Publié dans #Multisports

Repost0