Publié le 26 Avril 2020

Il gagnait avec panache !

Claude MOREAU :

Claude MOREAU est né le 19 décembre 1958 à Sallertaine dans le marais breton en Vendée à 7 km de Challans.

Il a commencé le cyclisme en 1974 au Vélo Club Challandais. Il a eu de bons résultats quand il est arrivé à l’UC Montoise (Saint Jean de Monts) en 1980, très vite il est devenu un des tous meilleurs rouleurs au niveau national. En 1979, il est champion de France des comités avec Gérard Rousseau, Jean Maurice Charrier et Joël Palmace. En 1980, il remporte les Deux Jours de Machecoul devant des sacrés rouleurs (2 Patrick Dardant et 3 Christian Marais).

Sa saison 1981 est éblouissante, il termine deuxième du ruban Granitier Breton (1 Marc Somers et 3 Fabien De Wooght), il gagne deux étapes aux Trois Jours de Vendée, la première à Boulogne en faisant un sacré numéro dans les derniers kilomètres seul en tête, puis le contre la montre final.

Il participe cette même année au championnat du monde des 100 km par équipe avec Laurent Fignon, Marc Gomez et Pascal Jules. Ils terminent sixième derrière les allemands de l’Est (Falk Boden, Bernd Drogan, Mario Kummer et Olaf Lufwig), les soviétiques, les tchèques, les hollandais et les italiens.

Il fait deuxième au Grand Prix des Nations sur 45 km (1 Martial Gayant et 3 Sean Yates) et troisième du Grand Prix de France amateur sur 53.5 km (1 Sean Yates et 2 Martial Gayant).

Il gagne le Circuit des Deux Provinces (2 John Magan et 3 Laurent Fignon), Jard – Les Herbiers (2 Jean-Philippe Fouchier et 3 Richard Tremblay).

Il termine en fin de saison troisième de la Palme d'or Merlin Plage, trophée national (1 Etienne Néant et 2 Marc Gomez) et avec ses 28 victoires dans l’année, il est le troisième au classement FFC amateurs 1981 (1 Daniel Leveau et 2 Bernard Pineau).

Il passe naturellement professionnel chez COOP Mercier en 1982.

 

 

Après trois belles années au côté de Joop Zoetemelk et suite au renoncement du sponsor, il est contraint à laisser le professionnalisme.

Il revient chez les amateurs en 1986 et est incontestablement le cycliste le meilleur des Pays de la Loire sur les courses à étapes durant 7 ans. Il remporte quasiment tous les chronos.

Avec l’UC Montoise, il participe aux épreuves par étapes des Pays de la Loire et très peu en dehors de la région. Il en remporte beaucoup dont les Tours de Vendée 1986, 1990 et 1991, les Trois Jours de Vendée 1989 (2 Christophe Capelle et 3 Thierry Casas), le Tour de Loire Atlantique 1989 (2 Thierry Bricaud et 3 Dominique Zamagna), le général du Circuit des Plages Vendéennes 1987 (2 Georges Henri Nomari et 3 Michel Larpe).

Il fait également deuxième aux Trois Jours de Vendée 1986 (1 Dan Frost et 3 Fabrice Marchais) et 1987 (1 Hervé Desriac et 3 Dan Frost) en remportant à chaque fois le contre la montre , au Deux Jours de Machecoul 1989 (1 Eric Samoyault et 3 Matthew Bazzano) et au Prix des Flandres Françaises 1988 (1 Laurent Pillon et 3 Slawomir Krawczyk). Il est troisième au Tour de Loire Atlantique 1987 (1 Jean-Louis Conan et 2 Eric Heulot). Au Tour International du Brésil 1988 il finit huitième au général en remportant deux étapes dont le contre la montre.

Claude MOREAU est le coureur qui m’a le plus impressionné, il fallait pouvoir tenir sa roue, un remarquable rouleur qui pouvait l’emporter au sprint en faisant exploser tous les sprinters. En plus, il était un ex-pro sympathique ce qui n’était pas le cas de tous…

Sur la course des Robretières (La Roche sur Yon) en 1987, quand il est revenu sur moi et qu’il s’est mis à collaborer, je savais que derrière, le peloton ne reviendrait pas !

Claude Moreau a eu une carrière exceptionnelle avec plus de 200 victoires au compteur.

En 1978.

En 1978.

L'équipe du championnat du monde des 100 km par équipe 1981.

L'équipe du championnat du monde des 100 km par équipe 1981.

COOP Mercier 1982.

COOP Mercier 1982.

Tour de France 1983.
Tour de France 1983.

Tour de France 1983.

Circuit de la Sarthe 1984.
Circuit de la Sarthe 1984.

Circuit de la Sarthe 1984.

Claude Vincendeau, vainqueur de la première étape et Claude Moreau vainqueur du général du Circuit de la Sarthe 1984.

Claude Vincendeau, vainqueur de la première étape et Claude Moreau vainqueur du général du Circuit de la Sarthe 1984.

Trois Jours de Vendée 1986.

Trois Jours de Vendée 1986.

En 1986.

En 1986.

Trois Jours de Vendée 1987.
Trois Jours de Vendée 1987.
Trois Jours de Vendée 1987.
Trois Jours de Vendée 1987.

Trois Jours de Vendée 1987.

Les Robretières 1987.
Les Robretières 1987.
Les Robretières 1987.
Les Robretières 1987.
Les Robretières 1987.
Les Robretières 1987.

Les Robretières 1987.

Tour de Vendée 1987.

Tour de Vendée 1987.

Août 1987.
Août 1987.
Août 1987.

Août 1987.

Mars 1988.

Mars 1988.

Tour des Mauges 1988.

Tour des Mauges 1988.

Il gagnait avec panache !
Il gagnait avec panache !
Trois Jours de Vendée 1989.
Trois Jours de Vendée 1989.
Trois Jours de Vendée 1989.

Trois Jours de Vendée 1989.

Mars 1990.

Mars 1990.

En 1990.
En 1990.
En 1990.
En 1990.

En 1990.

Janvier 1991.

Janvier 1991.

Tour de Vendée 1991.
Tour de Vendée 1991.
Tour de Vendée 1991.
Tour de Vendée 1991.
Tour de Vendée 1991.

Tour de Vendée 1991.

En 1992.
En 1992.
En 1992.
En 1992.
En 1992.

En 1992.

Il gagnait avec panache !
Il gagnait avec panache !
Il gagnait avec panache !

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe

Publié dans #Rétro

Repost0

Publié le 20 Avril 2020

Il gagnait avec panache !

Dominique LARDIN :

 

Dominique Lardin est né en 1960 à Saint Germain sur Vienne (37). Il a commencé le cyclisme en 1975 à Chinon.

Dominique était un cycliste amateur de haut niveau qui aurait pu passer à l’échelon supérieur. Il fait partie de ces coureurs qui ne cherchaient pas spécialement à passer professionnel, il y avait beaucoup de courses chez les amateurs et il en remportait plus d’une dizaine par saison soit environ 170 victoires au total. Il se déplaçait beaucoup pour courir, il a gagné dans tous les départements du Centre, du Poitou Charentes et des Pays de la Loire + quelques-unes en Bretagne, Aquitaine et Auvergne.

Il était un pur puncheur et ses terrains de prédilection étaient vallonnés.

Ses débuts en première catégorie sont très prometteurs en 1982 au club de la Pédale Saint Mars le Pile avec Le Droff, Lemoine…, il gagne déjà 10 victoires dont le Tour de la Porte Océane « Tour de Seine-Maritime » (2 Antoine Pétrel et 3 Pascal Montier). Il remporte également la course du Moulin des Bois à Sainte Cécile en Vendée (2 Jean-Louis Bouhier et 3 Thierry Baron). Il fait neuvième au général du Ruban Granitier Breton (1 Wim Van Eynde (Bel), 2 Laurent Eudeline et 3 Philippe Delaurier). Cette année-là, il intègre l’équipe de France Amateur.

 

Quelques bons résultats :

 

En 1983, il gagne à Blaison (2 Michel Lloret et 3 Michel Huard), à Chavagnes les Eaux (2 Serge Coquelin et 3 Billy). Il fait troisième du Circuit Boussaquin (1 Michel Delolme et 2 Mariano Martinez)

 

En 1984, il est maintenant à l’UC Langeais, il termine troisième au général de l’Essor Breton (1 Jean-Jacques Lamour et 2 Roland Leclerc). Il fait deuxième à la Route d’Or du Poitou (1 Dominique Landreau et 3 Jean-Louis Auditeau). Il termine deuxième du Prix de la Vallée de la Creuse à Argenton sur Creuse (Indre) derrière son beau-frère Joel Arbia (3 Thierry Sigonnaud), également deuxième aux Châtelliers Chateaumur (1 Richard Tremblay et 3 Jacky Bobin) et à la Flèche (1 Daniel Leveau et 3 Laurent Drouault). Il finit troisième à Guéret (1 Daniel Ceulemans et 2 Jean-Claude Laskowski). Il fait neuvième au général du Ruban Granitier Breton (1 Dan Radkte (Rda), 2 Müller (Rda) et 3 Frank Herzog (Rda)) et cinquième français derrière Thierry Marie, Ronan Pensec, Félix Urbain et Jean Guérin.

 

En 1985, il remporte la troisième étape du Tour de Loir et Cher entre Cheverny et Romorantin (198 km) (2 Marc Assez (Bel) et 3 Roland Günther (Ger)). Il finit deuxième de la classique Redon-Redon (1 Jean-Luc Loncle et 3 Jean-Jacques Lamour). Il fait troisième de Bordeaux – Saintes (1 Michel Duffour et 2 Charles Turlet) et troisième du Chrono de Rochecorbon sur 17 km (1 Alain Roy et 2 Pascal Chollet).

 

En 1986, il remporte l’épreuve de Saumur (2 Patrice Bois et 3 Bruno Besson), de Saint Varent (2 Beaumard et 3 Philippe Moreau) et Mallièvre Treize Vents (2 Philippe Lièvre et 3 Xavier Charbonneau). Il termine deuxième de la Route d’Or du Poitou (1 Michel Larpe et 3 Jean-François Chaminaud) et à Loches (1 Jean-Marie Lemoine et 3 Michel Larpe).

 

En 1987, encore dix victoires dans la saison. Il gagne à La Gravelle (2 Jean-Louis Bouhier et 3 Gérard), à Doué la Fontaine (2 Patrick Despeignes et 3 Laurent Plu). Il finit troisième du Prix de la Vallée de la Creuse (1 Franck Boucanville et 2 Zbigniew Szcepkowski (Pol)) et au circuit des Deux Ponts à Culan (1 Zbigniew Szcepkowski (Pol) et 2 Roman Cieslak (Pol)). Il fait deuxième à Puits Saumur (1 Lopez et 3 Martin).

 

En 1988, il est au club du Cercle Gambetta Orléans avec Félix Urbain, Gildas Marin, Michel Orieux, Patrice Bois et Jean-Paul Fromion. Il remporte le circuit du Bocage vendéen à Saint Fulgent. Il gagne à Beaulieu sur Layon, un circuit qu’il apprécie particulièrement car il récidive en 1989 et 1992 puis termine deuxième en 1993 derrière Andy Hurford et troisième en 1983 (1 Jean-Louis Bouhier et 2 Patrick Le Droff). Il remporte l’épreuve de Douces (2 Eric Heulot et 3 Dominique Baumard). Il fait deuxième à la quatrième étape du Tour des Mauges (1 Félix Urbain et 3 Fabrice Marchais). Il termine troisième à la Pédale d’Or de Ligugé (1 Michel Commergnat et 2 Christian Leblanc).

 

En 1989, il est le vainqueur du général du Tour des Mauges (2 Pascal Rota et 3 Claude Moreau). Il gagne encore à Saint Varent comme en 1986 (2 Patrick Le Droff et 3 Fernand Lajo), une course qui lui convient bien car il récidive en 1990 (2 Dominique Bonnin et 3 Alain Roy) et en 1994 (2 Gwénael Deborde et 3 Patrice Bois), en 1993 il termine deuxième (1 Eric Samoyault et 3 Christophe Langlois). Il termine deuxième à Loches (1 Jean-Pierre Godard et 3 Pascal Pfinder) et au Bourg sous La Roche (1 Philippe Lièvre et 3 Andy Hurford)

 

En 1990, il fait deuxième à Châtellerault (1 Pascal Hervé et 3 Jean-Paul Fromion), à Nersac derrière Laurent Mazeaud) et à Poitiers (1 Alain Liaigre et 3 Rémy Richard).

 

En 1991, il est au club de l’ES Segré, il finit troisième du Prix de la Vallée de la Creuse (1 Bogdan Szcygiel (Pol) et 2 Henrik Charuki (Pol). Il fait deuxième de la Ronde de Marçay (1 Philippe Escoubet et 3 Xavier Brisseaud). Il termine troisième à Dissay (1 Philippe Mondory et 2 Olivier Pourias).

 

En 1992, il est aux Cycles Poitevin. Il remporte le Prix de la foire de Bressuire (2 Thierry Ferrer et 3 Patrice Bois). Il fait deuxième au prix du Centre de la France à Bruère Allichamps (1 Peep Mikli (Est) et 3 Xavier Bonifait).

 

En 1993, après de nombreuses places d’honneur sur le Prix de la Vallée de la Creuse, il remporte enfin cette épreuve (2 Frédéric Berland et 3 Olivier Ouvrard). Il fait troisième au Critérium de Terrebourg (1 Stéphane Brigaud et 2 Christian Blanchard). Il gagne le circuit de l'Evre à Montrevault devant André Foucher. Il termine deuxième à Piegut-Pluviers (1 Pascal Payramaure et 3 Gérard Ianotto) et au Grand Prix de Villejésus (1 Thierry Ferrer et 3 Christophe Lanxade). Il finit troisième à Douces (1 Frédéric Berland et 2 Jean-Yann Daireaux), à Chateaumeillant (1 Laurent Planchaud et 2 Eric Fouix), à Doué la Fontaine (1 Stéphane Piriac et 2 Andy Hurford).

 

En 1994, il gagne à Douzillac (2 Allain et 3 Legris) et à Pezuls devant Alain Sonson. Il fait deuxième à la Rouquette d’Eymet (1 Dominique Péré et 3 Cyril délais). Il termine troisième à Piegut-Pluviers (1 Pascal Payramaure et 2 Eric Daragnes) et Augignac (1 Pierre Painaud et 2 Didier Bouquet).

 

En 1995, il fait deuxième à Douces (1 Tony Jousset et 3 Mickaël Herbette).

 

En 1997, il termine troisième à Cheronnac (1 Adrian Cagala (Pol) et 2 Fabien Tarnaud).

 

En 1999, à 39 ans, il prend une licence au VC Thouars, son dernier club. Il fait deuxième aux Herbiers (1 Andy Hurford et 3 Guillemet).

 

Depuis ce temps-là, il a été 2 fois champion de France cycliste des élus dans sa catégorie (Elu à Beuxes (86)):

En 2005 à Saint-Vaury (Creuse) dans la catégorie 40-49 ans et en 2010 à Neuvy Saint Sépulchre (Indre) dans la catégorie 50-59 ans.

Il est second en 2006 à Neuilly-en-Dun (Cher) et en 2014 à Fleury-sur-Orne (Calvados).

 

Ci-dessous quelques articles de presse.

 

PS : Je vais bientôt avoir d’autres archives de la fin des années 1980, je vais pouvoir compléter certains articles.

En 1982.

En 1982.

En 1983.

En 1983.

En 1984.
En 1984.
En 1984.

En 1984.

Essor Breton 1984.
Essor Breton 1984.

Essor Breton 1984.

Bordeaux-Saintes 1985.

Bordeaux-Saintes 1985.

En 1986.

En 1986.

En 1987.
En 1987.
En 1987.

En 1987.

Tour des Mauges 1988 (Beaupréau).
Tour des Mauges 1988 (Beaupréau).

Tour des Mauges 1988 (Beaupréau).

Le Bourg sous la Roche 1989.

Le Bourg sous la Roche 1989.

Beaulieu sur Layon en 1993.

Beaulieu sur Layon en 1993.

A Pézuls en 1994.
A Pézuls en 1994.

A Pézuls en 1994.

Les Herbiers en 1999.

Les Herbiers en 1999.

Championnat de France des Elus à Saint Vaury en 2005.

Championnat de France des Elus à Saint Vaury en 2005.

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe

Publié dans #Rétro

Repost0

Publié le 15 Avril 2020

Cycliste vendéen des années 1980.

Eric CHAUVET :

Eric Chauvet est né le 25 octobre 1963 à Luçon, il a vécu son enfance à Curzon puis plus tard à Moutiers les Mauxfaits et vit actuellement à Champ Saint Père en Vendée. Il a débuté le cyclisme en 1978 au VC Yonnais (La Roche sur Yon) et signe au club voisin de l’AC Bourg en 1983. Il a été cycliste au plus haut niveau amateur dans les années 1980-90 durant 15 ans et a porté le maillot du Vendée U les dernières années avec Bricaud, Chauvière, Deramé, Lesniewski, Moreau, Blanchard, Dabrowski, Guiberteau, Delalande, Dubrulle, Hurford, Drouin…, il a ensuite rejoint le club de Saint Hilaire de Riez pour continuer en s’amusant.

Il est issu d’une famille de cyclistes, son père Maximin était le pilier du VC Yonnais dans les années 1970, son oncle Roland a également couru, son frère Laurent a été un bon coureur régional pensionnaire du Vendée U en 1992-93. Le beau-père d’Eric, Marcel Gauducheau, s’est lui aussi mis au vélo après avoir abandonné le football, il a démarré tard chez les vétérans et il gagnait des courses durant les années 1980, au coude à coude avec les anciens premières catégories, Rugel, Blandin, Guérin, Durand, Guibert, Bonsergent, Delaporte, Migné, Rondeau, Brillouet, Poiraud, Dupond, Maingot, Heurtel, Pichon, Flandrois… et ils ne se faisaient pas de cadeau !

Je connais bien Eric Chauvet, nous sommes arrivés à peu près en même temps au club de l’AC Bourg sous la Roche, avec Bernard Lermite nous avons vécu tous les trois l’épopée du club avant que cela devienne Vendée la Roche Cyclisme « Vendée U » en 1991. Avec Eric, on s'entendait bien, on partait souvent sur les mêmes courses et l'hiver on se retrouvait pour sortir. Il était difficile de s’entraîner ensemble car lui était de la côte vendéenne et moi du bocage. A partir de 1990, on n'a plus couru ensemble car j’ai seulement fait le début de saison et je n’ai repris qu’en 1992 après une opération du genou.

Eric a fait trois belles années au « Vendée U » (1991 à 1993), avec son frère Laurent ils se sont fait plaisir à animer les courses vendéennes. Eric était un coureur polyvalent, il pouvait gagner seul ou au sprint en petit comité. Il était toujours présent sur les courses à étapes, il faisait la saison du début à la fin. Il a toujours eu un travail en parallèle, il s’entraînait quelque fois « à la loupiote » (avec un éclairage la nuit). Il était un « dur au mal », il a couru des années avec la sciatique du sportif qui lui donnait une douleur dans la jambe, il a été longtemps diminué et finalement il s’est fait opérer à Angers à la fin des années 1980.

Eric Chauvet est actuellement co-président du Vendée-U Pays de la Loire avec Franck Baritheau, qui a été un bon cycliste régional également pensionnaire du « Vendée U » en 1993. Ils ont succédé à Gaby Rigaudeau le 1er juillet 2015.

Voici quelques photos et articles de presse :

PS : Il y a eu un petit bug sur le blog il y a quelques jours, certaines images avaient pivoté… apparemment le problème serait résolu.

En 1981.

En 1981.

Cycliste vendéen des années 1980.
Le 9 mai 1982.

Le 9 mai 1982.

Le 23 mai 1982.
Le 23 mai 1982.
Le 23 mai 1982.

Le 23 mai 1982.

Le 5 septembre 1982.

Le 5 septembre 1982.

AC Bourg 1983.

AC Bourg 1983.

Jard - Les Herbiers 1983.
Jard - Les Herbiers 1983.
Jard - Les Herbiers 1983.

Jard - Les Herbiers 1983.

Gentleman à Saint Avaugourd des Landes.

Gentleman à Saint Avaugourd des Landes.

En 1984.
En 1984.

En 1984.

Le 2 juin 1984.

Le 2 juin 1984.

Le 10 juin 1984.

Le 10 juin 1984.

Stage à Aix en Provence en février 1985.
Stage à Aix en Provence en février 1985.

Stage à Aix en Provence en février 1985.

Le 16 mai 1985.

Le 16 mai 1985.

Du 21 juin au 23 juin 1985, Les Boucles de la Mayenne.
Du 21 juin au 23 juin 1985, Les Boucles de la Mayenne.
Du 21 juin au 23 juin 1985, Les Boucles de la Mayenne.
Du 21 juin au 23 juin 1985, Les Boucles de la Mayenne.
Du 21 juin au 23 juin 1985, Les Boucles de la Mayenne.
Du 21 juin au 23 juin 1985, Les Boucles de la Mayenne.

Du 21 juin au 23 juin 1985, Les Boucles de la Mayenne.

Cycliste vendéen des années 1980.
Le 18 aout 1985.

Le 18 aout 1985.

Cycliste vendéen des années 1980.
En 1986.

En 1986.

Le 19 juillet 1987.

Le 19 juillet 1987.

En 1988.

En 1988.

Sallertaine le 28 aout 1988.

Sallertaine le 28 aout 1988.

En 1989.
En 1989.
En 1989.

En 1989.

Les 3 Jours de Vendée 1989.

Les 3 Jours de Vendée 1989.

Cycliste vendéen des années 1980.
A Saint Géréon.
A Saint Géréon.

A Saint Géréon.

Le 2 juillet 1989.

Le 2 juillet 1989.

Le 12 aout 1989.

Le 12 aout 1989.

En mai 1990.

En mai 1990.

Le 24 juin 1990.

Le 24 juin 1990.

Le 4 juillet 1990.

Le 4 juillet 1990.

Le 14 juillet 1990.

Le 14 juillet 1990.

Le 14 octobre 1990.
Le 14 octobre 1990.
Le 14 octobre 1990.

Le 14 octobre 1990.

Challenge de Vendée 1990.

Challenge de Vendée 1990.

du 24 au 27 avril 1991 , Tour de Vendée.
du 24 au 27 avril 1991 , Tour de Vendée.

du 24 au 27 avril 1991 , Tour de Vendée.

Le 10 juillet 1991.
Le 10 juillet 1991.

Le 10 juillet 1991.

Le 4 aout 1991.
Le 4 aout 1991.

Le 4 aout 1991.

Du 9 au 18 aout 1991, Tour de la Guadeloupe.

Du 9 au 18 aout 1991, Tour de la Guadeloupe.

En 1992.

En 1992.

Championnat de Vendée en 1992 à Venansault.
Championnat de Vendée en 1992 à Venansault.

Championnat de Vendée en 1992 à Venansault.

Le 14 juillet 1992.

Le 14 juillet 1992.

En 1993.
En 1993.

En 1993.

Le 1er aout 1993.

Le 1er aout 1993.

Cycliste vendéen des années 1980.
Cycliste vendéen des années 1980.

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe

Publié dans #Rétro

Repost0

Publié le 1 Avril 2020

Il gagnait avec panache !

Jacky DURAND :

 

Jacky DURAND est né le 10 février 1967 à Laval en Mayenne. Il a fait ses débuts dans le cyclisme en 1981 au CC Renazé (53). Je l’ai connu en 1986 quand il était dans ce club, puis remarqué par Cyrille Guimard, en 1987 il entre au grand club parisien d’Antony Berny Cycliste avec Laurent Bezault, il fait la saison 1988 au Bataillon de Joinville avec Peugnet, Flicher, Jalabert,Tison, Garçon, Moncassin, Devroute, Mengin, Guegen, Virvaleix, Chanteur… et retourne à Antony Berny Cycliste en 1989 avec Poisson, Monin, Ledanois, Thueux, Lavaud, Hoffmann, Casaly, Corvaisier…. Le mayennais de Ballots passe logiquement professionnel chez « Castorama » en 1990. Ils sont alors 3 mayennais cyclistes pros, Marc Madiot, Yvon Madiot et Jacky Durand, tous les trois licenciés au CC Renazé.

 

J’ai donc couru avec Jacky DURAND de 1987 à 1989 inclus. Je le voyais dans les courses à étapes où il n’était jamais dans le peloton, il attaquait toujours dès le départ et quand il se faisait rejoindre, il repartait… toujours à l’attaque et souvent avec José Marquès ou Pascal Chanteur, des sacrés baroudeurs !

Jacky courait un peu n’importe comment mais il était tellement fort que ça lui réussissait souvent. Peut-être qu’avec les oreillettes il n’aurait pas fait cette belle carrière même chez les pros où il courait également de cette façon. Il a tout de même remporté le Tour des Flandres 1992, 2 fois champion de France, en 1993 et 1994, Paris – Tours en 1998 et 3 étapes sur le Tour de France, en 1994, 1995 et 1998, plus le Tro Bro Léon 2001…

 

Chez les amateurs, en 1987, il remporte Paris – Ivry la Bataille (2 Kenneth Weltz et 3 Philippe Brenner). Il fait troisième au circuit de la Vallée de la Loire (1 Laurent Eudeline et 2 Laurent Pillon). Il est le vainqueur de la Route d’Ile de France (2 Jean-Luc Aulnette et 3 Michel Cante). Il gagne la troisième étape des Boucles de la Mayenne et la deuxième étape du Tour de la Somme.

 

En 1988, il est champion de France du contre-la-montre par équipe (Pascal Lino, Laurent Bezault, Thierry Laurent et Jacky Durand). Il fait deuxième du Tour de l’Yonne (1 Frédéric Profilet et 3 Manuel Carneiro). Il termine troisième au général du Tour de Loire Atlantique (1 J.C. Robin et 2 Philippe Peugnet) et vainqueur du CLM (2 Claude Moreau et 3 J.C. Robin). Il gagne le CLM du circuit franco-belge sur 9.6 km (2 Stephan Räkers (Ned) et 3 Nico Roose (Bel)).

 

En 1989, il remporte la Route Bretonne (2 Loïc Le Flohic et 3 Dominique Lebon). Il est vainqueur de Manche – Atlantique (2 Yvon Ledanois et 3 Roger Tréhin). Il gagne le général du Tour de la Vienne (2 François Simon et 3 Philippe Mondory) et vainqueur du CLM. Il remporte la classique Paris – Alençon (2 Jean-Michel Monin et 3 Stéphane Blandiot ). Il gagne la deuxième étape du Tour du Hainaut Occidental (2 Wayne David Morgan (NZL) et 3 Bo Hamburger (Den)). Il est vainqueur du Prix du Conseil Général du Val de Marne (2 Gérard Aviègne et 3 Ryszard Szostak). Il fait second de Paris – Auxerre (1 José Marquès et 3 Henri Charucki (Pol)). Il remporte la 4ème étape des Boucles de la Mayenne.

 

En 1990, il passe professionnel chez Castorama avec Laurent Fignon, Luc Leblanc, Bjarne Riis, Pascal Simon, Gérard Rué, Vincent Barteau, Thierry Marie…. Il fait une très belle carrière chez les pros avec des victoires au panache comme on les aime !

En 1985.

En 1985.

En 1986.

En 1986.

Il gagnait avec panache !
En 1987 sur la Route d’île de France.

En 1987 sur la Route d’île de France.

En juillet 1987. J'ai rajouté la photo de Jean-Pierre Godard, né en 1961 et décédé le 4 décembre 2005. il était un redoutable sprinter..
En juillet 1987. J'ai rajouté la photo de Jean-Pierre Godard, né en 1961 et décédé le 4 décembre 2005. il était un redoutable sprinter..
En juillet 1987. J'ai rajouté la photo de Jean-Pierre Godard, né en 1961 et décédé le 4 décembre 2005. il était un redoutable sprinter..

En juillet 1987. J'ai rajouté la photo de Jean-Pierre Godard, né en 1961 et décédé le 4 décembre 2005. il était un redoutable sprinter..

Les Boucles de la Mayenne 1987.

Les Boucles de la Mayenne 1987.

Les 3 Jours de Vendée 1988.
Les 3 Jours de Vendée 1988.

Les 3 Jours de Vendée 1988.

Il gagnait avec panache !
Il gagnait avec panache !
Tour de Loire Atlantique 1988.

Tour de Loire Atlantique 1988.

Il gagnait avec panache !
En 1989.
En 1989.

En 1989.

Manche - Atlantique 1989.
Manche - Atlantique 1989.

Manche - Atlantique 1989.

Tour de la Vienne 1989.

Tour de la Vienne 1989.

En 1990, Jacky Durand passe professionnel chez Castorama.
En 1990, Jacky Durand passe professionnel chez Castorama.
En 1990, Jacky Durand passe professionnel chez Castorama.
En 1990, Jacky Durand passe professionnel chez Castorama.
En 1990, Jacky Durand passe professionnel chez Castorama.
En 1990, Jacky Durand passe professionnel chez Castorama.
En 1990, Jacky Durand passe professionnel chez Castorama.

En 1990, Jacky Durand passe professionnel chez Castorama.

En 1990, Jacky était également un bon cyclo-cross-man, il est deuxième au championnat des Pays de la Loire à Saint Denis du Tertre.

En 1990, Jacky était également un bon cyclo-cross-man, il est deuxième au championnat des Pays de la Loire à Saint Denis du Tertre.

Il gagnait avec panache !

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe

Publié dans #Rétro

Repost0