Publié le 25 Novembre 2019

Tour de la Provence du jeudi 13 au dimanche 16 février 2020.

Le Tour cycliste de la Provence aura lieu du jeudi 13 février au dimanche 16 février 2020.

Les grimpeurs seront servis en 2020 sur les courses du sud, après le Mont Bouquet sur l'Etoile de Bessèges le samedi 8 février 2020, ils pourront une nouvelle fois s'exprimer sur la 3ème étape du Tour de la Provence entre Istre et le Mont Ventoux et une arrivée à Chalet Reynard le samedi 15 février 2020.

Cette édition sera particulièrement difficile hormis la première étape.

Mercredi 12 février : Présentation des équipes et soirée de gala.

Jeudi 13 février : Châteaurenard - Les Saintes Maries de la Mer 149 km

Vendredi 14 février : Aubagne - La Ciotat 175 km avec arrivée sur les crêtes

Samedi 15 février : Istres - Chalet Reynard 138 km

Dimanche 16 février : Avignon - Aix en Provence 171 km

 

 

Tour de la Provence du jeudi 13 au dimanche 16 février 2020.

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe

Publié dans #pros sud

Repost0

Publié le 23 Novembre 2019

Il gagnait avec panache.

Andy HURFORD :

Andy HURFORD a 56 ans aujourd’hui, il est né le 23 novembre 1963 à Nottingham. 

Il y a 34 ans, en 1985, il a quitté l’Angleterre pour pratiquer le cyclisme sur route de haut niveau en France car à cette époque c’était surtout la piste et les courses contre la montre qui dominaient sur le Royaume-Uni.

Andy était un rouleur – puncheur qui à la fin de sa carrière savait aussi gagner au sprint.

C’est le lavalois Serge Coquelin qui l’a accueilli à son arrivée en France. Il était alors licencié au club de l’OCC Laval en Mayenne avec lequel il a participé à son premier Tour d'Ille et Vilaine où il fait 10ème à la deuxième étape puis 27ème au classement général.

Après son petit séjour en Mayenne, il est venu en Vendée au club yonnais de l’AC Bourg sous la Roche en 1987, puis Vendée La Roche cyclisme et Vendée U. C’est au club de l’AC Bourg que je l’ai connu, nous courions souvent ensemble. Il n’a pas remporté de course à étapes mais il était toujours bien classé au général et souvent vainqueur d’étapes. En 1988, il roulait beaucoup pour le sprinter Cyrille Martin. En 1991, au club de Vendée La Roche Sur Yon, Il se mettait au service du collectif, nous étions au début du "Vendée U". Il s’est vraiment éclaté quand il est allé à US Saint Herblain en Loire Atlantique avec son copain Marco Savary. Il a rejoint le club de la Pédale Nantaise en 1996 puis a fini en Vendée à Saint Jean de Monts Cyclisme avec Bertrand Guerry.

Voici ci-dessous un petit aperçu de ses belles places obtenues durant sa carrière.

1983 (VC Nottingham) : 3 victoires

1er au Championnat d'Angleterre de Demi-fond à Leicester "Amateur 50km Motor Paced Championship "(2ème Steve Bent et 3ème Bob Barber)

1984 (VC Nottingham) : 2 victoires

11ème du Tour d'Irlande

1985 (VC Nottingham) + (OCC Laval) : 5 victoires

2ème du Girvan Three-Day (1er Paul Curran et 3ème Phil Wilkins)

1986 (OCC Laval) : 2 victoires

1er à Changé (2ème Bruno Besson et 3ème Thierry Plu)

2ème à Antrammes (1er Bessonneau et 3ème Philippe Lauraire)

1987 (AC Bourg sous la Roche) : 4 victoires

1er de la première étape du Tour de Vendée (2ème Alain Parisot et 3ème Marino Vérardo)

4ème au général du Tour de Vendée (1er Christian Thary, 2ème Franck Petiteau et 3ème Philippe Lièvre)

1er à Haute-Indre (2ème Philippe Lièvre et 3ème Philippe Urbain)

4ème au circuit de la Vallée de l'Erdre (1er Jean-Louis Bouyer, 2ème Marc Savary et 3ème Patrick Pittico)

9ème au Championnat d'Angleterre cyclisme sur route amateur (1er Paul Curran, 2ème G. Baker et 3ème N. Barnes)

1988  (AC Bourg sous la Roche) : 6 victoires

2ème 1ère étape des 3 Jours de Vendée (1er Armand De Las Cuevas)

2ème au CLM du Tour de Vendée (1er Blanchard et 3ème Bonnet)

9ème au général du Tour de Vendée (1er Bonnet, 2ème Le Bigault et 3ème Bricaud)

2ème du Tour d’Irlande (sélection anglaise)

3ème à Cussac « Boucles de la Haute Vienne » (1er Vincent Comby et 2ème Philippe Lièvre)

1er à Chambon- Saint Maurice des Lions

1er au Tour du Pays des Olonnes

1989  (AC Bourg sous la Roche) : 5 victoires

2ème à Jard (Circuit des Plages) (1er Adam et 3ème C. Martin)

2ème à Mesnil en Vallée (1er Felix Urbain et 3ème Philippe Lièvre)

1er au Grand Prix de Billère (2ème Agut et 3ème Didier Labourdette)

1er à Luçon (2ème Eric Chauvet et 3ème Bruneau)

1990 (AC Bourg sous la Roche) : 4 victoires

3ème au général du Tour de Loire Atlantique (1er Stéphane Galbois et 2ème Marc Savary)

1er au critérium de Saint-Jean-de-Monts

1er à une étape du Tour de la Guadeloupe

1991  (Vendée La Roche sur Yon) : 4 victoires

1er à Challans – Saint Gilles

1er à Vieillevigne

2ème des Boucles de la Vie

1er au Mont des Alouettes (Les Herbiers)

1992  (Vendée La Roche sur Yon) : 4 victoires

4ème au Bol d’Or des Amateurs à Rochechouart (1er Denis Leproux, 2ème Patrick Bruet et 3ème Jean-Michel Bourgeot)

1er à Pessac (2ème Gilles Casadeï et 3ème Philippe Escoubet)

1er à Coron (2ème Jean-Michel Chiron et 3ème Christian Guiberteau)

1er au challenge des Pays de la Loire

1993 (Vendée U) : 4 victoires

1er aux Boucles de la Loire (2ème Marc Savary et 3ème Walter Bénéteau)

1er à Beaulieu sur Layon (2ème Dominique Lardin et 3ème Jacky Bourreau)

1er au Dresny Plessé (2ème J.C. Bougouin et 3ème Rivallin)

2ème à Doué la Fontaine (1er Stéphane Piriac et 3ème Dominique Lardin)

3ème au Tour du Canton de Gémozac (1er Pascal Berger et 2ème Laurent Mazeau)

5ème du Tour du Roussillon (1er J.C. Currit et 2ème Denis Leproux)

1994  (US Saint Herblain) : 4 victoires

1er à Nantes – Segré (2ème Sébastien Guénée et 3ème Freddy Arnaud)

1er sur une étape de la Flèche Charente Limousine

3ème à Cussac « Boucles de la Haute Vienne » (1er Philippe Mondory et 2ème Eric Charrier)

3ème à Saint Aigulin (1er Philippe Mondory et 2ème Bertrand Guerry)

1er à Pauillac

1995 (US Saint Herblain) : 10 victoires

1er aux Boucles de la Loire (2ème Jérôme Brault et 3ème Marc Savary)

1er à Ovault – Saint Nazaire – Orvault (2ème Stéphane Piriac et 3ème Marc Savary)

2ème à Dournazac « Boucles de la Haute Vienne » (1er Marc Savary et 3ème Raphaël Leca)

3ème à Limoges Technopole « Boucles de la Haute Vienne » (1er Eric Fouix et 2ème Raphaël Leca)

1er à Segré - Saint Géréon

1er à la Roue d’Or du Poitou à Civray (2ème Bernard Jousselin et 3ème Jean-Philippe Yon)

1er au circuit de l’Evre à Montrevault (2ème Frédéric Delalande et 3ème Olivier Ouvrard)

1er à la première étape des Deux Jours de Machecoul 

1996  (Pédale Nantaise) : 4 victoires

1er au Grand Prix de la ville de Buxerolles (2ème Olivier Roche et 3ème Christopher Jenner)

2ème au Tour du Canton de Gémozac (1er Philippe Mauduit et 3ème Olivier Ouvrard)

7ème au général des Boucles de la Mayenne (1er David Delrieu, 2ème Frank Vandevelde et 3ème Stéphane Ferreira)

3ème au général du Tour d’Ille et Vilaine (1er François Urien et 2ème Pierre-Henri Menthéour) et vainqueur de la 1ère et 3ème étape.

1997 (Saint Jean de Monts Vendée Cyclisme) : 1 victoire

1998 (Saint Jean de Monts Vendée Cyclisme) : 5 victoires

8ème de « L’étape du Tour » Grenoble – Les Deux Alpes, 198 km par les cols de la Croix de Fer, le Télégraphe, le Galibier et les Deux-Alpes (1er Joe Doran, 2ème S, Bouthiaux et 3ème S, Hup).

"Durant cette étape il y eu une chaleur terrible qui entraîna un nombre incalculable d'abandons, d'où gros problèmes de récupération des coureurs, des cars balais mettant beaucoup de temps à rejoindre l'arrivée. 53% des partants ont abandonné."

1999  (Saint Jean de Monts Vendée Cyclisme) : 10 victoires

1er au Grand Prix de Douces (2ème Anthony Charteau et 3ème Eddy Drouet)

1er à la Gautrie aux Herbiers (2ème Sébastien David et 3ème Pascal Rambeault)

1er à Le Pin en Mauges (2ème Jérôme Pineau et 3ème Stéphane Guisneuf)

1er à Saint Sulpice en Pareds (2ème Yohan Poirier et 3ème Stéphane Thibaudeau)

1er à Notre Dame de Riez (2ème Sébastien David et 3ème J. Jaquet)

1er aux Herbiers (2ème Dominique Lardin et 3ème Guillemet)

1er à Nantes – Les Sables (2ème Stéphane Guisneuf et 3ème Guyonnaud)

Il gagnait avec panache.
En 1986 avec l'OCC Laval.

En 1986 avec l'OCC Laval.

En 1986.

En 1986.

Tour de Vendée 1987.

Tour de Vendée 1987.

Les différents maillots : Andy Hurford (Maillot classement général par points).
Les différents maillots : Andy Hurford (Maillot classement général par points).
Les différents maillots : Andy Hurford (Maillot classement général par points).
Les différents maillots : Andy Hurford (Maillot classement général par points).
Les différents maillots : Andy Hurford (Maillot classement général par points).

Les différents maillots : Andy Hurford (Maillot classement général par points).

Podium du classement général final du Tour de Vendée 1987.

Podium du classement général final du Tour de Vendée 1987.

Haute-Indre en 1987 : Victoire de Andy Hurford devant Philippe Lièvre et Philippe Urbain.

Haute-Indre en 1987 : Victoire de Andy Hurford devant Philippe Lièvre et Philippe Urbain.

Il gagnait avec panache.
1988 : François Baritheau (DS), Andy Hurford, Philippe Lièvre, Christian Blanchard, Eric Chauvet, Richard Tremblay, Alain Gougne (Mécano), Blaise Chauvière et Bernard Lermite.

1988 : François Baritheau (DS), Andy Hurford, Philippe Lièvre, Christian Blanchard, Eric Chauvet, Richard Tremblay, Alain Gougne (Mécano), Blaise Chauvière et Bernard Lermite.

Equipe de l'AC Bourg au 3 J de Vendée : Eric Chauvet, Philippe Lièvre, Andy Hurford, Cyrille Martin et Christian Blanchard.

Equipe de l'AC Bourg au 3 J de Vendée : Eric Chauvet, Philippe Lièvre, Andy Hurford, Cyrille Martin et Christian Blanchard.

Il gagnait avec panache.
Il gagnait avec panache.
Il gagnait avec panache.
Il gagnait avec panache.
Tour de Vendée 1988.

Tour de Vendée 1988.

Les Boucles de la Haute-Vienne 1988 : Vincent Comby, Andy Hurford et Philippe Lièvre.

Les Boucles de la Haute-Vienne 1988 : Vincent Comby, Andy Hurford et Philippe Lièvre.

Andy, après son accident de voiture en 1988, est venu encourager ses équipiers dont Cyrille Martin avant le départ de la classique Jard-Les Herbiers.

Andy, après son accident de voiture en 1988, est venu encourager ses équipiers dont Cyrille Martin avant le départ de la classique Jard-Les Herbiers.

Circuit des Plages Vendéennes 1989.

Circuit des Plages Vendéennes 1989.

Au centre, Marcel Michon, le sponsor  "Système U" et le plus grand supporter d'Andy.

Au centre, Marcel Michon, le sponsor "Système U" et le plus grand supporter d'Andy.

En 1989.

En 1989.

Août 1989.
Août 1989.

Août 1989.

Guadeloupe 1989.

Guadeloupe 1989.

Hiver 1989-90 : Sortie VTT avec des coureurs du club de Verrie VS dans le bocage vendéen.

Hiver 1989-90 : Sortie VTT avec des coureurs du club de Verrie VS dans le bocage vendéen.

En 1990, Andy Hurford, François Baritheau (DS) et Rick Reid (NZ).

En 1990, Andy Hurford, François Baritheau (DS) et Rick Reid (NZ).

En 1991.
En 1991.

En 1991.

Paris-Roubaix 1992.

Paris-Roubaix 1992.

En 1992.

En 1992.

En 1993.

En 1993.

Il gagnait avec panache.
Il gagnait avec panache.
Tour du Canton de Gémozac 1993 : Pascal Berger, Laurent Mazeau et Andy Hurford.

Tour du Canton de Gémozac 1993 : Pascal Berger, Laurent Mazeau et Andy Hurford.

Mai 1995.

Mai 1995.

Montrevault 1995.
Montrevault 1995.

Montrevault 1995.

Mars 1999.
Mars 1999.

Mars 1999.

Mai 1999.

Mai 1999.

Juin 1999.

Juin 1999.

Juin 1999.

Juin 1999.

Juillet 1999.

Juillet 1999.

Août 1999.

Août 1999.

Il gagnait avec panache.
Il gagnait avec panache.

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe

Publié dans #Rétro

Repost0

Publié le 20 Novembre 2019

Un beau trail dans le Gard en 2020 : La « VENI VICI ».

Prévue le samedi 18 avril 2020, la première édition de la Veni Vici aura lieu finalement le samedi 12 septembre 2020.

Il s’agit un beau trail qui se déroulera entre Nîmes et Uzès sur les traces de l’Aqueduc Romain de Nîmes construit vers 50 après J.C., une course longue de 65 km en découvrant les nombreux vestiges archéologiques de cet aqueduc, des plus beaux du monde dont le Pont du Gard à mi-parcours.

Il y aura 3 épreuves en ligne (Ville à ville) au choix :

  • 65 km (solo ou relais) avec départ des jardins de la Fontaine à Nîmes et arrivée au château d’Uzès.
  • 22 km avec départ du Pont du Gard et arrivée à Uzès.
  • 13 km avec départ du village d’Argilliers et arrivée à Uzès.

Une belle journée de trail, de randonnée chronométrée et randonnée gourmande sur un site historique, à travers la garrigue et les villages préservés du Gard, Saint Gervasy, Bezouce, Sernhac, Saint Bonnet du Gard, Remoulins, Vers Pont du Gard, Argilliers, Saint Maximin et Uzès.

 

Ci-dessous, après la carte de l'aqueduc Romain, vous trouverez un film de "Courir avec Sarah" au Pont du Gard, du 30 juin 2013.

 

L'aqueduc romain de Nîmes.

L'aqueduc romain de Nîmes.

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe

Publié dans #Multisports

Repost0

Publié le 17 Novembre 2019

Chalet Reynard - le sommet du Ventoux, aller et retour dans la neige.

Ce matin, nous avons fait une randonnée dans la neige entre Chalet Reynard et le sommet du Ventoux, aller et retour, soit 12 km.

En montant au chalet Reynard en voiture, nous avons rencontré la neige très tôt, juste après les 800 m d'altitude. La météo était vraiment idéale, nous avions le soleil et le ciel était bien dégagé avec un vent quasi nul, alors que Bédoin était dans un épais brouillard.

Nous avons croisé marcheurs, raquettistes, skieurs et traileurs.

La neige est exceptionnelle au Ventoux sud à cette époque avec plus de 50 cm. Il y avait du monde à Chalet Reynard.

Photo prise le 17 novembre 2019.
Photo prise le 17 novembre 2019.
Photo prise le 17 novembre 2019.
Photo prise le 17 novembre 2019.
Photo prise le 17 novembre 2019.
Photo prise le 17 novembre 2019.
Photo prise le 17 novembre 2019.
Photo prise le 17 novembre 2019.
Photo prise le 17 novembre 2019.
Photo prise le 17 novembre 2019.

Photo prise le 17 novembre 2019.

Photo prise au même endroit le 15 août 2019 (Amélie Carcaud).

Photo prise au même endroit le 15 août 2019 (Amélie Carcaud).

Chalet Reynard - le sommet du Ventoux, aller et retour dans la neige.
Chalet Reynard - le sommet du Ventoux, aller et retour dans la neige.
Chalet Reynard - le sommet du Ventoux, aller et retour dans la neige.
Chalet Reynard - le sommet du Ventoux, aller et retour dans la neige.
Chalet Reynard - le sommet du Ventoux, aller et retour dans la neige.
Chalet Reynard - le sommet du Ventoux, aller et retour dans la neige.
Chalet Reynard - le sommet du Ventoux, aller et retour dans la neige.
Chalet Reynard - le sommet du Ventoux, aller et retour dans la neige.
Chalet Reynard - le sommet du Ventoux, aller et retour dans la neige.
Chalet Reynard - le sommet du Ventoux, aller et retour dans la neige.
Chalet Reynard - le sommet du Ventoux, aller et retour dans la neige.

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe

Publié dans #Le Ventoux

Repost0

Publié le 14 Novembre 2019

Raymond Poulidor.

Raymond Poulidor est décédé ce mercredi.

Raymond Poulidor était un fidèle de l’Etoile de Bessèges, à chaque fois que j’y allais, je l’apercevais.

Tout le monde remarquait sa présence et les gens l’encourageaient et parfois l’applaudissaient, bien plus que les coureurs qui participaient à l’Etoile… c’était vraiment unique. J’aimais bien le voir mais ces dernières années, il avait vieilli et il marchait courbé en avant, il levait le bras à chaque fois que quelqu’un l’appelait. Des fois, c’était des jeunes gamins qui scandaient son nom en premier.

Je ne vais pas le voir sur la prochaine édition de l’Etoile de Bessèges 2020...

Il avait aussi pris l’habitude ces derniers temps de faire des visites dans les maisons de retraite. Les résidents étaient contents de le voir, ça leur rappelait de bons souvenirs, il en faisait pleurer, d’autres se rappelaient de l’avoir poussé dans la montée du Ventoux dans les années 60.

Il a arrêté sa carrière en 1977, l’année où je prenais ma première licence mais je me souviens bien de lui à la fin quand il courait dans l’équipe Gan Mercier au début de l’époque Hinault, avec Zoetemelk, Seznec, Hézard, Genet, Talbourdet, Bertin, Hoban…

Ci-dessous quelques photos de Raymond Poulidor à Bessèges en 2016 et 2017 et des photos de Miroir des Sports de 1965 que mon père a gardé, l’année où Poulidor gagne au Mont Ventoux et fait 2ème du Tour de France derrière Felice Gimondi (Décédé le 16 août 2019).

Raymond Poulidor à l'Etoile de Bessèges en 2016 avec une belle brochette d'anciens champions.

Raymond Poulidor à l'Etoile de Bessèges en 2016 avec une belle brochette d'anciens champions.

A l'Etoile de Bessèges en 2017.

A l'Etoile de Bessèges en 2017.

Sixième étape du Tour 1965, Quimper - La Baule Pornichet

Sixième étape du Tour 1965, Quimper - La Baule Pornichet

Raymond Poulidor.
9ème étape, Dax - Bagnères de Bigorre.

9ème étape, Dax - Bagnères de Bigorre.

14ème étape, Montpellier - Le Ventoux.

14ème étape, Montpellier - Le Ventoux.

17ème étape, Briançon - Aix les Bains.
17ème étape, Briançon - Aix les Bains.
17ème étape, Briançon - Aix les Bains.
17ème étape, Briançon - Aix les Bains.

17ème étape, Briançon - Aix les Bains.

18ème étape, Aix les Bains  -  Mont Revard, 26.9 km CLM.

18ème étape, Aix les Bains - Mont Revard, 26.9 km CLM.

21ème étape, Auxerre - Versailles.
21ème étape, Auxerre - Versailles.
21ème étape, Auxerre - Versailles.

21ème étape, Auxerre - Versailles.

A la fin du Tour de France 1965.

A la fin du Tour de France 1965.

Raymond Poulidor.
Raymond Poulidor.

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe

Publié dans #Rétro

Repost0

Publié le 9 Novembre 2019

Courir avec Sarah 2019.

Beau succès pour les épreuves « Courir avec Sarah » 2019 à Saint Hilaire d’Ozilhan dans le Gard.

La météo était très belle, avec le soleil et malgré un petit 18°.

Sur le trail de 20 kilomètres, ils sont 96 finishers. Le premier est Clément Rocher (ACN Anduze/Team NPQ) , il a dominé la course en 1h21’45, le deuxième est Anthony Bernard (Team Trail Spirit) et le troisième est Didier Tome (Cévennes Trail Club).

Bruno Alexandre (COSSLMA) a réalisé une belle performance en terminant au pied du podium à 13,22 km/h de moyenne sur un parcours exigeant. Il s’était engagé sur le 10 km mais au dernier moment il a pris la décision de s’aligner sur le 20 km.

Philippe Friederich (COSSLMA) termine à la 64ème place.

 

Sur l’épreuve de 10 km, il y a 212 finishers, le circuit était beaucoup plus roulant, adapté pour les joëlettes. Les trois premiers ont dominé la course avec une belle avance sur les suivants. Le vainqueur est Laurent Lafare (UZAC) à près de 16 km/h. Le second est Michael Gil et le troisième est Jean-Claude Benoit (ACN Anduze).

 

Le vainqueur de la Marche Nordique est Christophe Rey (ASAD) qui a réalisé les 8 km en 51’11 soit 9,38 km/h. Il y a 50 finishers.

Les premiers du 20 km après 1km.

Les premiers du 20 km après 1km.

Bruno Alexandre (COSSLMA).

Bruno Alexandre (COSSLMA).

L'ouvreur du 20 km.
L'ouvreur du 20 km.

L'ouvreur du 20 km.

Clément Rocher (ACN Anduze).

Clément Rocher (ACN Anduze).

Bruno Alexandre.

Bruno Alexandre.

Anaïs Desreumaux, 1ère féminine sur le 20 km.

Anaïs Desreumaux, 1ère féminine sur le 20 km.

Philippe Friederich (COSSLMA).
Philippe Friederich (COSSLMA).
Philippe Friederich (COSSLMA).

Philippe Friederich (COSSLMA).

Clément Rocher (ACN Anduze), 1er du 20 km.

Clément Rocher (ACN Anduze), 1er du 20 km.

Gary Seltner.

Gary Seltner.

Anthony Bernard (Team Trail Spirit), 2ème du 20 km.

Anthony Bernard (Team Trail Spirit), 2ème du 20 km.

Didier Tome, 3ème du 20 km.

Didier Tome, 3ème du 20 km.

Bruno Alexandre (COSSLMA), 4ème du 20 km.

Bruno Alexandre (COSSLMA), 4ème du 20 km.

Laurent Valmalle, 5ème du 20 km.

Laurent Valmalle, 5ème du 20 km.

Anaïs Desreumaux, 1ère féminine sur le 20 km.

Anaïs Desreumaux, 1ère féminine sur le 20 km.

Malvina Margarot, 2ème féminine du 20 km.

Malvina Margarot, 2ème féminine du 20 km.

Philippe Friederich (COSSLMA).
Philippe Friederich (COSSLMA).
Philippe Friederich (COSSLMA).

Philippe Friederich (COSSLMA).

Philippe Jean-Louis, ouvreur du 10 km.

Philippe Jean-Louis, ouvreur du 10 km.

Les 3 premiers du 10 km, 1 Laurent Lafare (141), 2 Michael Gil (138) et 3 Jean-Claude Benoît (123).

Les 3 premiers du 10 km, 1 Laurent Lafare (141), 2 Michael Gil (138) et 3 Jean-Claude Benoît (123).

Les Joëlettes.
Les Joëlettes.

Les Joëlettes.

Malvina Maragot, 2ème féminine du 20 km.
Malvina Maragot, 2ème féminine du 20 km.
Malvina Maragot, 2ème féminine du 20 km.
Malvina Maragot, 2ème féminine du 20 km.
Malvina Maragot, 2ème féminine du 20 km.
Malvina Maragot, 2ème féminine du 20 km.

Malvina Maragot, 2ème féminine du 20 km.

Muriel Tkindt, 3ème féminine du 20 km.

Muriel Tkindt, 3ème féminine du 20 km.

Christophe Rey (ASAD), premier de la marche nordique.

Christophe Rey (ASAD), premier de la marche nordique.

Michael Gil, 2ème du 10 km.
Michael Gil, 2ème du 10 km.

Michael Gil, 2ème du 10 km.

Jean-Claude Benoît, 3ème du 10 km.

Jean-Claude Benoît, 3ème du 10 km.

Gregory Ageorges, 4ème du 10 km.

Gregory Ageorges, 4ème du 10 km.

Philippe Friederich (COSSLMA).

Philippe Friederich (COSSLMA).

Alexia Coudray, 1ère féminine du 10 km.

Alexia Coudray, 1ère féminine du 10 km.

Dalila Villaret, 2ème féminine du 10 km.

Dalila Villaret, 2ème féminine du 10 km.

Première joëlette.

Première joëlette.

Valérie Votte, 3ème féminine du 10 km.

Valérie Votte, 3ème féminine du 10 km.

Podium Master 1 du 20 km, Anthony Bernard, Bruno Alexandre (COSSLMA) et Laurent Valmalle.

Podium Master 1 du 20 km, Anthony Bernard, Bruno Alexandre (COSSLMA) et Laurent Valmalle.

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe

Publié dans #Multisports

Repost0

Publié le 7 Novembre 2019

Mon vélo "Gravel – Cyclo-cross".

Je me suis acheté un vélo « route - tout terrain » …

J’ai hésité entre un vélo gravel, discipline en plein essor, et un vélo de cyclo-cross, qui ont très peu de différence.

J’ai finalement opté pour un vélo de cyclo-cross, le Merida Mission CX 100 2020.

Comme beaucoup de gravel, il est en mono plateau 40 dents avec une cassette de 11 dents 11-42 (11-13-15-17-19-21-24-28-32-36-42).

 Je m’en servirai pour des petites distances (jusqu’à 70 km) sur les mauvaises routes souvent gravillonnées de garrigue pour me rendre au travail dès les beaux jours et surtout l’hiver sur route, en sous-bois et sur pistes DFCI alors que mon vélo route pinarello carbone passera l’hiver au chaud.

Au printemps 2020, je vais pouvoir me lancer dans la montée du Mont Ventoux par les chemins ou pistes DFCI, ce sera une autre expérience, ludique et assez fun...

Le vélo de cyclo-cross est adapté pour la performance et les balades sportives sur des courtes distances alors que le vélo gravel est un peu plus confortable et plutôt destiné à la randonnée ou au long voyage avec la possibilité de poser facilement des sacoches.

Je roulais depuis deux mois sur la route avec mon VTT Orbéa monté avec pneus gravel (11.8 kg). Le nouveau vélo Mérida pèse 10.6 kg et le vélo route Pinarello 7.7 kg.

 

NB : Suite à mon accident où une voiture m’a percuté fin août, je n’ai malheureusement toujours pas de réponse à ma plainte (sans suite) et l’assurance ne peut pas prévoir un fond de garantie tant que le gars qui a fui n’est pas retrouvé ! C’est donc tout pour ma pomme… j’ai la grosse impression que l’on défend la délinquance et les délits de fuite !

Mon vélo "Gravel – Cyclo-cross".

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe

Publié dans #Pédaler

Repost0

Publié le 5 Novembre 2019

Etoile de Bessèges 2020 : Les Villes-étapes.

Les noms des villes étapes de l’Etoile de Bessèges 2020 ont été dévoilés.

Du 5 au 9 février 2020, pour le cinquantième anniversaire, nous aurons une belle course à étapes, il y en aura pour tout le monde, les deux premières étapes sont destinées aux sprinteurs, la troisième aux puncheurs, la quatrième aux puncheurs-grimpeurs et la dernière aux rouleurs.

Ce sera un coureur complet qui gagnera l’édition 2020.

Le grand changement vient de l’étape Pont du Gard – Le Mont Bouquet avec une arrivée redoutable, 4.5 km à près de 10% et des pentes à certains endroits à 20%. Même les cyclos qui ont l’habitude de monter le Mont Ventoux, redoutent le Mont Bouquet et très peu s’y aventurent…

Les étapes :

Mercredi 5 février : Bellegarde – Bellegarde – 142 km

Etape plate où le vent peut faire des dégâts.

Jeudi 6 février : Milhaud – Poulx – 156 km

Etape plate avec une arrivée en montée dans la garrigue.

Vendredi 7 février : Bessèges – Bessèges – 155 km

Etape de moyenne montagne dans les Cévennes.

Samedi 8 février : Pont du Gard – Le Mont Bouquet – 140 km

Etape avec un final pour grimpeur (alt. 629 m).

Dimanche 9 février : Alès – L’Ermitage Notre Dame des Mines – 10.7 km CLM

Un final avec 1.2 km de montée (alt. 290 m) et 16.7% sur les derniers mètres.

Etoile de Bessèges 2020 : Les Villes-étapes.
Les pentes du Mont Bouquet.

Les pentes du Mont Bouquet.

Thomas Voeckler en 2009.

Thomas Voeckler en 2009.

Voir les commentaires

Rédigé par Philippe

Publié dans #pros sud

Repost0