Mon vélo "Gravel – Cyclo-cross".

Publié le 7 Novembre 2019

Mon vélo "Gravel – Cyclo-cross".

Je me suis acheté un vélo « route - tout terrain » …

J’ai hésité entre un vélo gravel, discipline en plein essor, et un vélo de cyclo-cross, qui ont très peu de différence.

J’ai finalement opté pour un vélo de cyclo-cross, le Merida Mission CX 100 2020.

Comme beaucoup de gravel, il est en mono plateau 40 dents avec une cassette de 11 dents 11-42 (11-13-15-17-19-21-24-28-32-36-42).

 Je m’en servirai pour des petites distances (jusqu’à 70 km) sur les mauvaises routes souvent gravillonnées de garrigue pour me rendre au travail dès les beaux jours et surtout l’hiver sur route, en sous-bois et sur pistes DFCI alors que mon vélo route pinarello carbone passera l’hiver au chaud.

Au printemps 2020, je vais pouvoir me lancer dans la montée du Mont Ventoux par les chemins ou pistes DFCI, ce sera une autre expérience, ludique et assez fun...

Le vélo de cyclo-cross est adapté pour la performance et les balades sportives sur des courtes distances alors que le vélo gravel est un peu plus confortable et plutôt destiné à la randonnée ou au long voyage avec la possibilité de poser facilement des sacoches.

Je roulais depuis deux mois sur la route avec mon VTT Orbéa monté avec pneus gravel (11.8 kg). Le nouveau vélo Mérida pèse 10.6 kg et le vélo route Pinarello 7.7 kg.

 

NB : Suite à mon accident où une voiture m’a percuté fin août, je n’ai malheureusement toujours pas de réponse à ma plainte (sans suite) et l’assurance ne peut pas prévoir un fond de garantie tant que le gars qui a fui n’est pas retrouvé ! C’est donc tout pour ma pomme… j’ai la grosse impression que l’on défend la délinquance et les délits de fuite !

Mon vélo "Gravel – Cyclo-cross".

Rédigé par Philippe

Publié dans #Gravel

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article