La traversée des Pyrénées 2015

Publié le 3 Août 2015

La traversée des Pyrénées 2015

Le Bilan :

Durant cette traversée des Pyrénées et de la Montagne Noire, nous avons fait un voyage inoubliable, une aventure physique et sportive, dans un esprit collectif et convivial. On a roulé à travers une extraordinaire variété de paysages, les reliefs verdoyants du Pays Basque, les sommets des Hautes Pyrénées, les vastes forêts ariégeoises puis les vignobles des Corbières.

Nous avons vécu un véritable dépaysement, on était déconnecté de notre monde habituel et des préoccupations qui s'y réfèrent. On retrouvait tout de même en fin de journée le confort du gîte étape en formule demi-pension. Une formule qui a ravi tout le monde et à retenir.

Deux véhicules nous accompagnaient en permanence, et Aline, Françoise, Jocelyne et Laurence géraient le transport des bagages, le ravitaillement et l'assistance.

Thierry nous a reçu à Carcassonne au point de rassemblement, Andy et Hélène en moto nous ont encouragé Philippe et moi dans le col d'Aubisque et Soulor dans un brouillard épais. Jérôme nous a accompagné et motivé dans le col de Tourmalet.

Philippe Guignard et Philippe Lièvre ont grimpé 26 cols et parcouru 827 km en 6 jours soit une moyenne de 138 km par jour. Nous avons réalisé la totalité de notre traversée des Pyrénées.

Yannick Bouet a grimpé 22 cols et parcouru 667 km soit une moyenne de 111 km par jour. Il était à court de préparation au début du périple mais il a réussi à terminer les 3 dernières étapes.

Patrice Auvinet a grimpé 19 cols et parcouru 642 km soit une moyenne de 107 km par jour. Il lui a manqué très peu de chose pour réaliser le périple dans sa totalité, il a bloqué dans les très difficiles rampes du col de Burdincurutchéta, col de Marie-Blanque et col de Menté (en fin d'étape). Il avait le 34x29 et aurait aimé avoir un 30x28.

Fredéric Fontenit a grimpé 20 cols et parcouru 622 km soit une moyenne de 103 km par jour. Il était l'homme fort du groupe, il prenait un réel plaisir à escalader les cols mais malheureusement au début du périple il a cassé ses roues et a eu des problèmes avec ses patins de freins. Il a été obligé de sauter la 2ème étape pour acheter une nouvelle paire de roues. Sur la 3ème étape, il s'est bien rattrapé en réalisant 140 km et 5200 m de dénivelé sous un soleil de plomb (Tourmalet, Aspin, Peyresourde, Portillon et Menté). A la 5ème étape, il a chuté dans un rond-point tout près de l'arrivée et s'est abîmé la cuisse. Sur la dernière étape, il s'est arrêté au ravitaillement au bout de 96 km car il avait autre chose de prévu en soirée.

Nous avions près de 140 km à parcourir tous les jours avec 4 cols alors que tous les organisateurs de séjours itinérants de la traversée des Pyrénées prévoient des étapes de 100 km environ et 2 à 3 cols par jour...

Au bout de 2 jours avec les heures de vélo, nous avions tous les bobos du cycliste, douleurs cervicales et dorsales, douleurs au niveau de la selle et bien sur douleurs musculaires mais nous étions toujours prêt à repartir le lendemain pour continuer l'aventure et profiter du moment !

Feu aux pieds au sommet du Burdincurutchéta.

Feu aux pieds au sommet du Burdincurutchéta.

Les cyclistes et les femmes au départ de St Engrâce.

Les cyclistes et les femmes au départ de St Engrâce.

Andy et Hélène au sommet de l'Aubisque.

Andy et Hélène au sommet de l'Aubisque.

Jérôme au départ de Luz Saint Sauveur.

Jérôme au départ de Luz Saint Sauveur.

Jérôme dans la montée du Tourmalet.

Jérôme dans la montée du Tourmalet.

Laurence attend Fred.

Laurence attend Fred.

Laurence et Fred dans le Tourmalet.

Laurence et Fred dans le Tourmalet.

Sommet du Tourmalet.

Sommet du Tourmalet.

Françoise et Patrice au sommet de Peyresourde.

Françoise et Patrice au sommet de Peyresourde.

Jocelyne et Philippe au sommet du Peyresourde.

Jocelyne et Philippe au sommet du Peyresourde.

Rédigé par Philippe

Publié dans #La traversée des Pyrénées

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article